OBSIDIAN TONGUE

A Nest of Ravens In the Throat of Time

Une année après son premier album Volume I : Subradiant Architecture, OBSIDIAN TONGUE revient avec un second album où le duo états-unien reprend les ingrédients de l'album précédent en accentuant la méthode, mais sans y apporter un rendu réellement meilleur...

L'ensemble se compose de 6 titres plutôt longs, c'est-à-dire en moyenne supérieurs à 8 minutes et demie, d'un style peu marqué car ils piochent leurs inspirations un peu partout (sans perdre en cohérence) et avec des contrastes internes évidents. On retrouve un jeu de guitare privilégié et des touches de claviers savamment dosées, parfois même frôlant avec la musique électronique, mais qui ne délaissent jamais la mélodie. Celle-ci n'est certainement pas démonstrative, elle se distille calmement dans une musique plutôt riche, qui bénéficie d'une bonne construction : les breaks sont nombreux et (cette fois-ci) tous les instruments sont maîtrisés. Le jeu de batterie est plus abouti et n'est plus linéaire comme sur le premier album. La tendance ici est pourtant à sombrer trop souvent dans les passages mid-tempo trop mous, ce qui empêche le rythme de s'installer et qui n'intéresse finalement pas l'assise mélodique. De même, si la voix Black Metal reste appréciable et qu'il n'y a plus de voix graves, les chœurs présents çà et là nuisent plus qu'autre chose à l'appréciation générale. Il s'installe alors progressivement une musique sans trop de relief d'où ne s'échappe pas de passages vraiment intéressants.

Au-delà de l'aspect purement musical, rien à dire...de positif. L'ambiance n'est pas perceptible et le concept sombre à peine discernable sur le précédent album est à présent encore moins évident. Le visuel n'aide pas : encore une fois un dépliant trois pages sans intérêt, mais à présent il n'y a plus de pochette crédible pour compenser. On ne tirera en effet de cette dernière que peu de crédit, à la fois conceptuel et esthétique.

Un album trop terne sur le fond comme sur la forme pour être intéressant. Certes il y a un travail formel tout à fait digne, mieux que sur le premier album, mais il ne s'appuie sur rien d'autre. C'est bien dommage !

par Baalberith, le 22/09/2013

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraWINDIR - ArntorWINDIR - 1184WINDIR - LikferdGRAVEWORM - When Daylight's GoneCATAMENIA - EshkataCATAMENIA - Chaos BornDAWN - Slaughtersun - Crown of the TriarchyALGHAZANTH - Thy Aeons Envenomed SanityTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeNEGATOR - Old BlackSILENCER - Death - Pierce Me

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

LORD BELIAL - Enter The Moonlight GateDISSECTION - The SomberlainDIAPSIQUIR - A.N.T.I.EMPEROR - Anthems To The Welkin At DuskEMPEROR - In The Nightside EclipseSHINING - V - HalmstadFARSOT. - IIIIDARKTHRONE - A Blaze in the Northern SkyDEATHSPELL OMEGA - KénôseSIGH - Infidel ArtOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftOBTAINED ENSLAVEMENT - Soulblight

Autres chroniques