NUIT NOIRE

Fantomatic Plenitude

Satan, la haine, la dépression, le meurtre et le suicide, tout ça j'en ai un peu marre. J'en ai plein la tête. Moi aussi j'ai envie de douceur. L'amour, la forêt, les fées, ça c'est bien. C'est joli, c'est agréable. Mais bon j'aime pas trop les contes pour enfants ni les films de Walt Disney. Donc je vais me mettre Fantomatic Plenitude de NUIT NOIRE, c'est bien aussi.

Avec NUIT NOIRE au moins on a droit à notre dose de douceur et de mièvreries. C'est pas comme tous ces groupes de black metal bas du front, ah ça non. Bon, malgré ça, la musique de Tenebras, à qui on doit la musique de NUIT NOIRE donc, garde quelques côtés de ce style pas assez féérique à mon goût. Les riffs sont assez simplistes, souvent joués en trémolo, la batterie est assez portée sur le blast-beat, et la prod est vraiment crado. Mais crado d'une façon vraiment très féérique. Les guitares ont un son vraiment incomparable - aussi incomparable que cet album en fait - et résonnent d'une manière très bizarre, qui fait qu'il faut avoir le son à fond pour comprendre quelque chose à ce qui se passe. Spectrale, fantomatique, contemplative, ce sont des adjectifs qui pourraient bien coller à la musique de NUIT NOIRE. Les riffs sont empreints d'une influence indéniable du punk et du post-punk - qu'on retrouve également dans l'utilisation répétée de D-beat - mais difficile de résumer ces sonorités très étrange à cela. On se laisse très facilement bercer à travers la forêt magique des fées, dominée par son grand chêne majestueux. Et les chansons live - parce que oui, l'album est composé à moitié de morceaux enregistrés en concert - sont également de ce même très bon acabit.

Et puis dans NUIT NOIRE au moins y'a pas ces méchants vocaux criés comme on en entend partout dans le BM. Au moins, Tenebras et Emilie, ils chantent pour de vrai pas comme tous ces barbares. Bon, c'est pas pour autant qu'ils chantent juste, mais quand même. C'est même honteux la façon dont sonnent ces voix. Niveau élaboration et performance, on atteint vraiment le bas du bas. Et cet accent anglais bon dieu, on se croirait dans une classe de LV1 d'un quartier défavorisé de la région parisienne. Mais merde, ça sonne tellement bien ! Difficile d'imaginer autre chose sur cette musique démente. Et puis avouez qu'entendre « Oui ce soir c'est décidé, je vais faire une nuit blanche, mon épée va scintiller jusqu'au bout de la nuit noire » sur un disque de simili-BM, ça a de la classe.

Ils auront beau dire ce qu'ils veulent les méchants blackeux, moi j'aime les arbres, l'amour, les fées et NUIT NOIRE. Et cet album est génial.

par Jankowitch, le 24/02/2011

D'autres albums de Black Metal recommandés

KESTREL - Weather EyeDUX - VintrasSHINING - V - HalmstadDEVILISH ERA - Under The Aegis Of The MegathropistKRIEG - TransientENTHRONED - Towards The Skullthrone Of SatanTAAKE - Noregs VaapenM8L8TH - Nepokolebimaja VeraNATTFOG - Mustan Auringon RiittiMURMUÜRE - MurmuüreNUIT NOIRE - Lunar DeflagrationNEHËMAH - Light Of A Dead Star

D'autres albums d'ambiance Indéfinissable recommandés

SOL SISTERE - Unfading Incorporeal VacuumCATACOMBES - "Le Démoniaque"VIOLET COLD - Desperate DreamsF41.0 - BürdeGERM - LossGERM - WishKESTREL - Weather EyeCIRRHUS - CirrhusDEAFHEAVEN - New BermudaMURMUÜRE - MurmuüreKHORS - ColdSPITE EXTREME WING - Non Dvcor, Dvco

Autres chroniques