NORMAN SHORES

Le tombeau de brume

ANGMAR n'est plus et c'est bien dommage ! Certains se souviendront je pense encore longtemps de Zurück in die Unterwelt, leur second album, une véritable pépite du genre et avec le recul bien trop sous-estimé. Mais qu'importe, le guitariste continue chez VALUATIR  avec un très bon Exobnos en 2013  le bassiste chez ANNTHENNATH et le batteur chez NORMAN SHORES, son projet solo que voici.

C'est d'ailleurs loin d'être sa seule activité, Fog multiplie les projets comme pas deux (ULFBERHT, WELTERING IN BLOOD, QUINTESSENCE et j'en passe) et sort donc ici son second album sous le nom NORMAN SHORES, après un Return to the Norman Shores correct mais pas transcendant non plus.
Comme sur le premier, c'est du black atmosphérique avec un aspect très brut, très cru, plus que chez ANGMAR évidemment mais plus que la moyenne encore. Ca sonne très fond de cave, mais toujours avec un rendu aérien relativement marqué grâce à des envolées touchantes comme sur « Arefast à l'oeil mauvais » ou  « Éternelle allégeance ». On retrouve ces élans mélancoliques tout le long de l'album et ce dès le premier titre, avec ce souffle glacial qui nous pique les joues, cette rage bien palpable et ces ambiances d'une grande ampleur, même si pas forcément évidentes aux premières écoutes du fait de la production. En effet la variété de l'album ne saute pas aux oreilles mais est pourtant bien là, comme le montre de manière plus probante l'interlude et son feeling à la BELENOS. Du tout bon !

Certains risquent de regretter le manque de "hauteur" ou de raffinement dans les ambiances, comme pouvait le proposer ANGMAR en son temps, mais si l'on reste conscient que NORMAN SHORES n'a pas vocation à être dans la continuité, on ne peut qu'y trouver son compte. On regrette juste quelques longueurs, difficilement évitables sur 56 minutes, je pense aux titres « Le gardien des âmes » ou « Le berger des ombres » notamment, mais secondaires au vue de la qualité de l'ensemble. Sur l'objet en lui-même, dommage de ne pas avoir plus développé l'artwork, les images dans le livret sont aussi un peu petites.

N'oublions pas les deux reprises supplémentaires de la version digipack : « Ritual » de GORGOROTH et « De Mysteriis Dom Sathanas » de MAYHEM, de quoi motiver certains pour ce format. De toute façon l'acquisition est chaudement recommandée pour tout amateur du genre, l'atmosphère est là et c'est bien le principal.

par Blaise, le 05/05/2015

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

RAATE - Demo IPAYSAGE D'HIVER - Paysage d'HiverSTERBEND - Dwelling LifelessMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - Make a change...kill yourselfDESOLATION TRIUMPHALIS - Forever Bound To NothingnessSUN OF THE BLIND - SkullreaderEMPEROR / ENSLAVED - Emperor / Hordanes LandBURZUM - Hvis Lyset Tar OssBURZUM - Det Som Engang VarENTHRONED - Prophecies of Pagan FireANCIENT - SvartalvheimPURITAS VIRGINUM - Décennie de Souffrance

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

LEVIATHAN (Swe) - Far Beyond The LightCLANDESTINE BLAZE - Deliverers Of FaithULVER - Bergtatt - Et Eeventyr I 5 CapitlerMORKEKUNST - MørkekunstKARGVINT - Once Killed SoulsPEST (Swe) - DauðafærðSHINING - I - Within Deep Dark ChambersSHINING - V - HalmstadMORTUALIA - MortualiaANGANTYR - HaevnMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - Make a change...kill yourselfCRAFT - Void

Autres chroniques