NOKTURNAL MORTUM

Verity

NOKTURNAL MORTUM n’est pas groupe à se précipiter pour un nouvel album. Malgré tout, 8 ans pour une nouvelle galette, ils ont fait fort cette fois-ci, mieux encore que SUMMONING ! Certains mettront ça sur le compte de la situation socio-politique compliquée depuis quelques années en Ukraine, je crois plutôt qu’ils ont pris leur temps pour sortir quelque chose de vraiment fouillé. Ils n’ont, aujourd'hui, de toute façon, plus grand-chose à prouver…

Après leur traditionnelle introduction, revisitée à chaque album depuis NeChrist, les Ukrainiens s’envolent donc pour plus de 70 minutes de musique. On a l’habitude de l’innovation musicale avec eux, donc rien d’étonnant qu’après le Black Metal symphonique/atmo des débuts, celui plus complexe de To the Gates of Blasphemous Fire, celui sympho-folk de Nechrist, puis celui plus atmo-folk de Weltanschauung et sympho-atmo-prog de l’excellent The Voice of Steel, NOKTURNAL MORTUM s’oriente vers un Black Metal atmo-sympho-folk à tendance plus aérée, mais toujours aussi païen. Le résultat est un son excellent, chaud et (trop ?) professionnel. Qu’il est loin le temps d’un Goat Horns, ou pire, d’un Lunar Poetry ! A plus de 40 ans, Varggoth prouve ici sa maturité. Celle-ci se constate également par une musique travaillée, fouillée même. L’instrumentation est en effet riche, avec violons, violoncelle, bandoura, sopilka, guimbarde et même du bukkehorn (instrument à vent norvégien).

La construction musicale est élaborée, avec des breaks souvent trop brutaux, mais un réel souci de variété de rythmes, avec quelques poussées qui contrastent dans cet ensemble plutôt mid-tempo et lourd, et même quelques passages originaux (ex : celui prog dans le 10e morceau). Les morceaux souvent assez longs permettent un boulot très intéressant et offrent aux musiciens la possibilité de s’exprimer pleinement.

Alors, certes, il y a quelques bons passages, surtout dans les instrumentales en break (ex : fin du 2e morceau), dans une veine un peu à la MOONSORROW, mais dans l’ensemble, il faut reconnaître que l’ensemble est hélas beaucoup trop stérile : c’est très bien fichu sur la forme, mais il n’y a pas beaucoup de morceaux vraiment accrocheurs. Il est rare d’en avoir un seul où l’on ne décroche pas en cours de route, l’esprit se perdant dans un fond musical sans grande consistance. Les passages clairement plus Metal, comme au milieu du 5e morceau, restent courts mais sont peu pertinents. Côté voix, ça ne s’arrange pas. Varggoth n’a jamais été un grand chanteur, on le savait, mais c’est limite pire sur cet album, en tout cas par moments, malgré les efforts sur les chœurs masculins. Déléguer autant dans l’instrumentation et refuser de le faire sur les chants Black, je ne comprends pas…

Comme à chaque nouvel album depuis quelques temps, le groupe prend soin de changer son logo. On ne va pas épiloguer sur leurs raisons et la pertinence de ces dernières, mais on peut remarquer que le concept slave et pagan est bien rendu. L’ambiance est tout à fait crédible, c’est un point sur lequel on ne peut discuter, cela même si la pochette est un peu trop « mainstream » et sirupeuse (on dirait presque du THROES OF DAWN nouvelle époque !).

Un album travaillé, riche, c’est certain, mais qui n’offre aucune réelle qualité mélodique. Cette pauvreté de rendu est une première chez un groupe qui a toujours su, pendant près de 20 ans, se renouveler tout en continuant à exploiter un rendu de haut niveau. Le départ du claviériste Saturious y joue peut-être pour beaucoup (je rappelle qu’il a participé à tous les albums studios depuis Goat Horns) ? Déception donc, du moins pour les fans, car il y aura de toute façon toujours la presse metalleuse généraliste et consensuelle qui continuera à saluer l’œuvre en mettant au placard l’intérêt du rendu pour ne relever que la qualité purement musicale…


par Baalberith, le 03/06/2017

D'autres albums de Black Metal folklorique recommandés

HEOL TELWEN - An Deiz RuzFINNTROLL - BlodsveptBLACK MESSIAH - First War of the WorldMANEGARM - Havets VargarBLACK MESSIAH - HeimwehTEMNOZOR - Horizons...VALUATIR - IDUB BUK - Idu Na WyPIAREVARACIEN - If No SunFINNTROLL - Jaktens TidFINNTROLL - Midnattens WidunderFINNTROLL - Nattföd

D'autres albums d'ambiance Slave recommandés

ZGARD - ContemplationTEMNOZOR - Horizons...DUB BUK - Idu Na WyGNIEU - In the Vortexes of Existence AwarenessNOKTURNAL MORTUM - NeChristWĘDRUJĄCY WIATR - O turniach, jeziorach i nocnych szlakachARKONA (RUS) - Ot Serdca K NebuBAGATUR - Skazanie Za Drevnobulgarskoto VelichieVSPOLOKH - Sorrow of the PastSVARGA - Spirit of the LandNOKTURNAL MORTUM - The Voice of SteelDRUDKH - They Often See Dreams About the Spring

Autres chroniques