NOKTURNAL MORTUM

The Voice of Steel

En voilà un album qui était attendu ! D'autant plus attendu que NOKTURNAL MORTUM met toujours un certain nombre d'années avant de pondre son nouvel opus et que, jusqu'à présent, chaque album était bien différent du précédent. Et bien là encore, une chose est certaine, ce nouvel album ne fait pas mentir les habitudes : il a fallu plus de 5 ans aux Ukrainiens pour le sortir et il ne ressemble clairement à rien de ce qui a précédé, hormis la traditionnelle introduction qu'ils utilisent depuis maintenant trois albums.

Alors qu'en dire ? Eh bien que nous avons clairement l'impression d'entendre ici un mariage entre du NOKTURNAL MORTUM à peu près syncrétique depuis les origines, avec une sorte de DIRE STRAITS ou de PINK FLOYD revisité !Cela commence dès le troisième morceau : le côté heavy et surtout rock progressif avec ses claviers un peu psychédéliques sur les bords et ses guitares très alambiquées et éthérées, donne une impression certaine de faire un bon d'une quarantaine d'années en arrière. Alors on s'attendait à tout de la part de NOKTURNAL MORTUM sauf à cela, mais après tout pourquoi pas, car la maîtrise est là c'est le moins que l'on puisse dire.

Pourquoi pas en effet si le niveau des compos restait à la hauteur. Et là, soyons honnêtes, le talent est encore au rendez-vous sur plusieurs morceaux et surtout passages. Alors parfois il est vrai que l'on a l'impression que certains filons sont sous-exploités, et qu'ils s'épuisent parfois trop rapidement ; que lorsqu'ils tiennent le bon bout, les rythmiques prog ou l'environnement des claviers voire des flûtes, peuvent également de temps en temps êtres améliorés. On a de surcroît le droit à quelques soli assez inutiles, comme on les trouve souvent dans le heavy, et des passages qui n'ont carrément plus rien à voir du tout avec le metal mais davantage avec une sorte de musique atmosphérique agrémentée d'instruments folk (cf. avant-dernier morceau). Ajoutons pas mal de samples presque Windiresques, mais qui s'intègrent moins bien ici que dans un 1184 par exemple. Et c'est sans parler de l'ambiance qui est globalement un peu mise de côté ici (pour un album de NOKTURNAL MORTUM), trop à côté du concept à quelques passages près. Maisen fait tous ces défauts sont très mineurs tant la qualité et la maîtrise sont là ! L'oeuvre générale est cohérent et de grande qualité musicale. La crédibilité peut certes en prendre un coup dans l'ensemble pour pas mal de fans, mais ça n'enlève rien à la qualité de cet album. Et surtout, passé l'étonnement on se rend compte que tous ces points à première écoute négatifs s'avèrent en fait tout à fait négligeables. Mieux : on y prend goût et finalement ils n'ont plus lieu d'être !

Un album donc bien à part, qui va encore plus loin dans la variété et l'originalité que d'habitude, mais qui risque d'aliéner à mon avis un peu trop la musique habituelle du groupe (sans pour autant annihiler leur capacité à faire de la bonne musique). Le résultat est donc que cet album devrait déconcerter plus d'un fan, et pourrait par contre en faire accrocher d'autres, mais je crains qu'il ne soit au final pas assez consensuel musicalement : les anciens ne s'y retrouveront pas pleinement, et les non-fans de NOKTURNAL MORTUM, pas encore suffisamment. J'ai comme l'impression que NOKTURNAL MORTUM a pris le même tournant que ENSLAVED avec son Monumension (mais si les Norvégiens semblaient avoir simplement changé de voie, NOKTURNAL MORTUM aime quant à lui changer à chaque album, il serait donc à mon avis faux d'y voir un tournant musical). En fait, ce jugement s'avère peu crédible, car à bien y écouter, on reconnaît aisément la patte de NOKTURNAL MORTUM, car le grand talent de ce groupe est de toujours innover sans jamais aliéner leur musique, talent qui relève du génie au bout de 6 ou 7 albums ! Par exemple, les éléments folk restent présents, les symphonies typiques des Ukrainiens également et on peut même se prêter à reconnaître un peu de To The Gates... sur le 5e morceau. Ce qui est pourtant certain, c'est qu'il faut plusieurs écoutes et une certaine ouverture d'esprit musicale pour savoir apprécier cette oeuvre. Pour les plus sévères, la bande à Varggoth aura au moins eu le mérite de nous proposer du nouveau, maîtrisé, et de surcroît sur plus d'une heure dix minutes de musique !

Bref, mauvais ? Certainement pas. Déconcertant ? Encore plus que d'habitude ! Bon ? Excellent même !

par Baalberith, le 16/01/2010

D'autres albums de Black Metal progressif recommandés

THE WOLVES OF AVALON - Carrion Crows Over CamlanARS MORIENDI - L'Oppression du RienTWILIGHT (USA) - Monument to Time EndTHE RUINS OF BEVERAST - Unlock The ShrineSOLSTAFIR - KöldENSLAVED - RIITIIRFARSOT. - IIII

D'autres albums d'ambiance Slave recommandés

NOKTURNAL MORTUM - NeChristNOKTURNAL MORTUM - WeltanschauungDUB BUK - Idu Na WyTEMNOZOR - Horizons...DRUDKH - They Often See Dreams About the SpringARKONA (RUS) - Ot Serdca K NebuBAGATUR - Skazanie Za Drevnobulgarskoto VelichieVSPOLOKH - Sorrow of the PastZGARD - ContemplationSVARGA - Spirit of the LandASMUND - Песнь кровиZAKLON - Viatry Karacunavaj nocy

Autres chroniques