NEPTRECUS

Frères de Sang

Revoilà NEPTRECUS ! Formation que je suis avec attention pour son excellent BM mélodique et épique, autant efficace qu'inspiré, et dont les prestations scéniques sont à chaque fois mémorables. Ce nouvel album prend une orientation légèrement différente du premier, mais convainc tout autant.

Ce qui surprend pour commencer c'est sa brutalité, clairement plus prononcée qu'auparavant. Sans virer non plus dans le black brutal, le groupe se montre ici vraiment plus hargneux. Là où les mélodies avaient le beau rôle, ici, elles se mettent plus souvent en retrait pour laisser la place à l’efficacité pure. Cette impression est renforcée par la production, pas des plus optimale, mais qui justement donne un certain cachet à l’ensemble. Les leads légèrement en retraits demanderons une plus grande attention de l’auditeur, ce qui n’est pas plus mal. Je déplore juste le rendu sur la voix, pas très organique, parfois trop trafiquée (?), disons qu'elle sonne étrangement un peu factice, c'était moins un problème sur l’album précédent. 

Passé ce détail, l’album tient vraiment la route. Cet élan guerrier qui caractérisait le groupe prend une forme différente, il se fait plus déterminé qu'avant. L’album est moins évident à saisir, mais néanmoins travaillé, si bien qu’il se révèle progressivement au fil des écoutes en nous offrant de bons moments de bravoure. Il est tour à tour émouvant (« Chargez ! »), énervé (« Les Cuirassiers de Morsbronn »), et surtout bourré de mélodies ultra-prenantes. Encore une fois, celles-ci sont très diffuses pour le style, « Le Lion d'Afrique » suffit à illustrer cette limite, mais pourtant le niveau d’inspiration est-là. Les habitués des productions raw ne seront pas trop désarçonnés, les autres risquent d’avoir plus de mal. 

A noter l'apparition d'un certain SAS de L'Argilière sur le terrible « Quand le Chassepot rencontre la Dreyse ». Je soupçonne d’ailleurs ce dernier d’avoir été attiré uniquement par le titre un peu abscons, jaloux de ne pas y avoir pensé en premier pour MISANTHROPE. Blague à part, ce titre est mémorable, peut-être plus que le reste, un futur hymne sûrement puisqu'il contient toute l'identité du groupe.

Admettons-le une fois de plus, notre scène française est riche, ceux qui s'y intéressent en savent quelque chose. NEPTRECUS fait partie de ses dignes représentants, il lui offre une touche d’authenticité qui lui fait le plus grand bien. A connaitre, évidemment. 

par Blaise, le 02/11/2015

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

ULVER - Bergtatt - Et Eeventyr I 5 CapitlerTHE CALL - The CallANGANTYR - HaevnESCHATON - UnshakenHELLSAW - TristOREMUS - PopiołyDARKENHOLD - Memoria SylvarumGOATMOON - Stella PolarisBELENOS - KornôgFORTERESSE - Thèmes pour la RébellionSANCTUAIRE - Le Sang sur l'AcierVEHEMENCE - Assiégé

D'autres albums d'ambiance Guerrière recommandés

MAQUAHUITL - Blood of Kings and Ancestral MightYAOTL MICTLAN - Dentro del Manto Gris de ChaacKAEVUM - NaturNIDEN DIV. 187 - In the Twilight of WarLORD BELIAL - Unholy CrusadeCRYSTALIUM - De Aeternitate CommandoREVENGE - Scum.Collapse.EradicationHEGEMON - Contemptus MundiFORTERESSE - Thèmes pour la RébellionNOKTURNAL MORTUM - To The Gates Of Blasphemous FireEPHEMER - Gloire immortelleFLAMEN - Supremo Die

Autres chroniques