NECROPOLE

Atavisme...

Une nouvelle fois réunis sous la bannière de la Résilience, là ou jadis d'autres s'affirmaient du Concilium ou des Légions Noires, les types de CAVERNE continuent leur petit bonhomme de chemin, dans l'ombre, sans prétention, avec une certaine régularité dans leurs sorties et dont la qualité ne cesse de surprendre.

Ici, point d'innovation ou de recherche quelconque dans les compositions, non, NECROPOLE est là pour nous rappeler l'essentiel, l'intemporel. Il nous montre que le passé n'est justement pas du passé, qu'il ne passera jamais et qu'il est encore là pour un moment, je parle ici des regrettés KRISTALLNACHT et SEIGNEUR VOLAND, ou disons l'école toulonnaise au sens large, dont l'ombre plane sur l'ensemble de la démo.

Sur ces 23 petites minutes NECROPOLE déterre les morts et nous les offre en plat de résistance. Pas d'intro, pas d'interludes, pas de clavier, pas de sample  ni de discours fédérateur, la musique se suffit à elle même et seuls les initiés répondrons à l'appel. Un appel fait dans des conditions rudimentaires à en juger par le résultat final. L'une des faces de la cassette a d'ailleurs une qualité de son bien médiocre, mais comme l'on retrouve les trois mêmes titres de chaque côté c'est un détail : choisis ta prod camarade !

Pourtant, dans ce déferlement de riffs dont Lenrauth avait le secret se détache finalement très peu de choses. Je vais faire mon difficile, mais les titres ne décollent pas suffisamment malgré bien sûr quelques pics d'intensité de rigueur. Seuls les vocaux tranchent au milieu de cet hommage, sortes d'aboiements de déglingués, à la fois hystériques et mal branlés, ils demeurent en revanche bien trop faiblards et ne transmettent pas suffisamment pour marquer durablement. C'est bien dommage car à quelques détails près (voix, linéarité mal dosée), on avait une excellente sortie, rien que cette fin à répéter « Non serviam » en boucle avant la déflagration finale met en joie et incite à laisser la tape tourner en boucle.

Je joue donc la carte de l'exigence et espère voir les types nous surprendre une fois encore, le potentiel est indéniable, manque juste deux-trois bricoles. Cette démo plaira de toute façon à tout fan de la scène toulonnaise qui se respecte.

par Blaise, le 22/07/2014

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

CATACOMBES - "Le Démoniaque"TAAKE - ...DoedskvadRIENAUS - AamutähdelleMOURNING FOREST / SAD - And Nothing Shalt RemainAUGURE FUNEBRE - Au travers des forêts profondesCAVERNE - Aux Frontières du MondeOSCULUM INFAME - Axis of BloodCHAOS INVOCATION - Black Mirror HoursMAQUAHUITL - Blood of Kings and Ancestral MightBEHEXEN - By The Blessing Of SatanWATAIN - Casus LuciferiCIRRHUS - Cirrhus

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

VINDLAND - Hanter savetWIEGEDOOD - De doden hebben het goedCAVERNE - Aux Frontières du MondeNECROPOLE - OstaraCAVERNE - Chants des Héros OubliésELITE - We Own the MountainsKALMANKANTAJA - WaldeinsamkeitPAGAN BLOOD - Lords of the SeasHEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel Twee (Land der Nebel)GRIFT - ArvetGRIFT - SynerKRODA - Schwartzpfad

Autres chroniques