NATUS DEPROSIS

Fortune of Relinquishment

J'aime être chauvin. Quoiqu'en disent les haineux, les blasés et les ignares, en France on a vraiment le top du top - même si le groupe dont je vais parler cette fois n'a pas grand-chose de français dans le fond.

NATUS DEPROSIS, groupe de l'hexagone donc, sort sa première démo en 2010 sous le nom de Fortune of Relinquishment. On peut tout de suite souligner le soin qu'ont mis les gars du groupe pour ce CD, une auto-production très pro avec un livret 8 pages. Bon le logo fait un peu tâche, mais on  peut en faire abstraction.

Musicalement, ce que propose NATUS DEPROSIS serait plus à rapprocher de l'école mélodique suédoise que d'un autre groupe français. On pense plus précisément à un groupe comme SORHIN, avec des riffs typiquement nordiques. La débauche de mélodie sur Fortune of Relinquishment sert plutôt bien une ambiance en général assez malsaine. Les passages mid-tempo et blast-beat s'enchaînent très bien, même si je trouve que le groupe excelle surtout dans ces derniers, qui sont toujours jouissifs et destructeurs.

La production de cette démo est vraiment ce qui se fait de mieux pour du black metal. Les guitares sont bien en avant, pas trop annihilées par une basse saturée vrombissante bien jouissives, et emmenées par une batterie bien maîtrisée et à la caisse claire qui claque comme il faut, juste comme sur le très bon Krzyk Switu d'ABUSIVENESS. Le chanteur est bien possédé, et alterne paroles en anglais et en français - dommage, le français sied pourtant si bien à ce genre ! Niveau défaut, on pourra reprocher le manque de punch du début de cette démo avec un « Through the eye of supremacy » qui est bien surpassé par les deux excellents titres suivants.

Les inconnus de NATUS DEPROSIS m'ont bien étonné, et même si mon amour pour ce style de black mélodique n'est pas sans précédents, je trouve que Fortune of Relinquishment tape bien là où ça fait mal. Un autre groupe à suivre !

par Jankowitch, le 04/03/2011

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

SOL SISTERE - Unfading Incorporeal VacuumGRIFT - ArvetGRIFT - SynerANGELSCOURGE - Seraph ImpalerNUMENOREAN  - HomeENISUM - Arpitanian LandsARKONA (POL) - LunarisVELDES - Ember BreatherCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysVINDLAND - Hanter savetSANCTUAIRE - Le Sang sur l'AcierWIEGEDOOD - De doden hebben het goed

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

EMPEROR - Anthems To The Welkin At DuskEMPEROR - In The Nightside EclipseTAAKE - Nattestid Ser Porten VidTAAKE - ...DoedskvadMARDUK - WarschauIMMORTAL - Sons of Northern DarknessKHOLD - Mörke Gravers KammerLUNAR AURORA - Ars MoriendiLUNAR AURORA - Elixir Of SorrowCATAMENIA - Winternight TragediesDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignENTHRONED - Prophecies of Pagan Fire

Autres chroniques