MOURNING FOREST / SAD

And Nothing Shalt Remain

Toujours sous la houlette d'HassWeg Productions, MOURNING FOREST poursuit son petit bonhomme de chemin après néanmoins quelques changements de line-up : départ du bassiste et d'un guitariste (qui en profite pour sortir le premier album de KOSMOS). Ce split a la bonne idée de les rassembler aux côtés de SAD, groupe grec actif depuis 2005 et qu'on ne présente plus.

Premier constat, sur la forme, ce split est rempli ras la gueule et c'est suffisamment rare pour être souligné. A cet exercice, on est souvent habitué à 1 ou 2 titres de chaque groupe, une durée de 20 à 30 minutes maximum puis basta, merci, bonsoir. Ici, ce n'est pas moins de 5 titres chacun pour plus d'une heure de musique ! Côté quantité c'est gagné donc, reste à voir la qualité.

C'est MOURNING FOREST qui ouvre les hostilités, et on retrouve le groupe là où on l'avais laissé. Toujours cette touche finlandaise prononcée avec en prime une personnalité de plus en plus marquée. Il faut peu de temps pour se dire "ça, c'est du MOURNING FOREST !" et c'est bon signe généralement. Moi qui avec le temps préférais la fougue du premier opus à l'aspect plus lancinant du second, le groupe arrive ici à retrouver la haine et l'efficacité d'Au coeur de L'ombre mélangées aux mélodies typiques d'un De la Vermine, album plus personnel s'il en est. L'osmose est vraiment réussie et a donc tout pour me plaire. On retrouve cette hargne des débuts avec une batterie bien présente qui accélère quand il faut, des leads qui restent en têtes et une ambiance bien sombre. Les vocaux de Balkor sont toujours aussi incisifs et font partie intégrante de la musique de MOURNING FOREST. Les textes sont intégralement en français, toujours plaisant pour nous autres mangeurs de grenouilles, ça stimule l'oreille plus souvent. De très bons riffs donc, dégageant une plus grande personnalité, et une structure plus variée qui tiens en haleine. Le dernier titre "Le Misérable Destin de Chacun" est celui qui me touche le plus, simplement parce que le riff qui déboule au milieu est excellent, mais l'ensemble est évidemment au niveau.

Côté SAD et bien, SAD fait du SAD, what did you expect ? Si Abandoned and Forgotten était du genre à vous transpercer le coeur alors vous ne serez pas déçu. Certes, le groupe n'a pas inventé la poudre, mais ça ne l'empêche pas de bien faire le mal dans votre esprit. Le groupe se reconnais dès les premières notes, seul SAD sait faire sonner ses guitares comme ça. Le chant est unique lui-aussi, une sorte de voix nasillarde hurlée du fond des tripes. Des riffs poignants de bout en bout, et des breaks salvateurs à la pelle. Il n'y a aucun morceau phare, se serais faire injure aux autres tant le niveau est bon et homogène sur ces cinq titres. Allez, "Circle of Destruction" simplement parce qu'il me rappelle celui sur le split avec MALMORT, l'un de leurs meilleurs titres certainement. On le savait déjà mais SAD prouve une fois de plus son intégrité et sa maîtrise dans le domaine.

Bref, un très bon split, presque un double album tant son contenu est important, et de qualité de surcroit. Deux formations honorables de leur pays respectif, l'une commence à trouver ses marques et l'autre les a déjà trouvées depuis longtemps. Si vous aimez les deux groupes vous ne serez pas déçu par cette sortie que je recommande chaudement.

par Blaise, le 12/12/2012

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

CATACOMBES - "Le Démoniaque"TAAKE - ...DoedskvadRIENAUS - AamutähdelleAUGURE FUNEBRE - Au travers des forêts profondesCAVERNE - Aux Frontières du MondeOSCULUM INFAME - Axis of BloodCHAOS INVOCATION - Black Mirror HoursMAQUAHUITL - Blood of Kings and Ancestral MightBEHEXEN - By The Blessing Of SatanWATAIN - Casus LuciferiCIRRHUS - CirrhusOWL'S BLOOD - Cold Night of Meditation

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

TAAKE - ...DoedskvadBEHEMOTH - ...From the Pagan VastlandsCATAPLEXY - ...Lunar Eclipse, Chaos To The Ruin...DARKTHRONE - A Blaze in the Northern SkyDIAPSIQUIR - A.N.T.I.RIENAUS - AamutähdelleMESARTHIM - AbsenceMONARQUE - Ad NauseamDER WEG EINER FREIHEIT - AgonieGRAUPEL - Am Pranger...EMPEROR - Anthems To The Welkin At DuskDARK TRIBE - Archaic Visions

Autres chroniques