MORGUL

All Dead Here

Il y a des groupes qui devraient ne pas pousser trop loin leur chance... Quand un groupe n'a plus rien de bon à offrir, ne vaudrait-il pas mieux s'abstenir plutôt que de salir l'image d'un groupe qui fut autrefois de grande qualité ? Déjà avec le précédent album, on avait compris que Ripper n’avait plus grand-chose dans le ventre et cet album confirme malheureusement ces craintes…

Pourtant l’intro était plutôt alléchante mais tous les espoirs s'envolent hélas dès le premier véritable morceau. Le reste de l’album est à son image et offre donc un Black Metal teinté de death (ce qui n'est pas une première dans l’Histoire du groupe !), où les voix sont définitivement beaucoup plus souvent dark-death que black et où les riffs sont saccadés, tout comme le rythme. Une musique froide qui frôle par moments l’indus, où les violons et le piano (d'ailleurs peu pertinents et originaux mais bien réalisés) sont les seules touches qui viennent nuancer un style qui a perdu définitivement son originalité et surtout, sa personnalité et sa crédibilité. De plus, la musique s’étire en longueur sur un total de moins de 38 minutes, ce qui est d’autant plus condamnable.
Question construction musicale, ce n’est guère mieux ! Elle ne peut évidemment pas s’appuyer sur une technique trop juste et un style trop death, ce qui casse l’homogénéité des structures musicales et n’offre pourtant aucune véritable variété.
Côté ambiance, elle n’est pas complètement absente, on sent que la bête agonisante a encore du souffle, mais le côté torturé et malsain est bien mal utilisé et le fan ne s’y retrouvera pas, tout comme dans la qualité de compos un peu trop prévisibles et pas du tout percutantes. Pourtant sur plusieurs morceaux, on reconnaît des qualités de rendu, de bons passages (ex: juste après la moitié du 6e morceau), mais souvent totalement noyés dans les riffs saccadés ou à travers une structure niaise et mal maîtrisée. En réalité les seuls bons points se retrouvent dans les instru (intro et conclusion et le break du début du 4e morceau), ce qui est quand même assez fou !
On a bien du mal à reconnaître celui et ceux qui ont engendré les trois premiers excellents albums du groupe !

MORGUL court-il après son passé ou cherche-t-il à ouvrir de nouvelles voies pas très subtiles ?

En tout cas le groupe est mort, voilà presque une certitude…

par Baalberith, le 28/03/2009

D'autres albums de Black Death Metal recommandés

HYPERION - Seraphical EuphonyDISSECTION - Storm of the Light's BaneDISSECTION - The SomberlainAMON - The WorshipTHULCANDRA - Under a Frozen SunZYGOATSIS - Satanic Kultus - Unholy Desecration (S.K.U.D)BESTIAL WARLUST - Blood and ValourSEELENTOD - The Ageless DynastyBORGIA - Promo MMVIITERRODROWN - Colonize And RegulateEVOHE - Tellus MaterVINTERLAND - Wings Of Sorrow  - Welcome My Last Chapiter

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

EMPEROR - Anthems To The Welkin At DuskEMPEROR - In The Nightside EclipseTAAKE - Nattestid Ser Porten VidOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftOBTAINED ENSLAVEMENT - SoulblightOBSIDIAN GATE - The Nightspectral VoyageSETH - Les Blessures de L'AmeSETH - By Fire, Power Shall Be...ARTHEMESIA - Deus-IratusDIMMU BORGIR - StormblastLUNAR AURORA - Ars MoriendiMISTELTEIN - Rape In Rapture

Autres chroniques