MOPOK

And I Walk Among the Shadows...

МОРОК, obscurité enfrançais, est un projet parallèle de SEVEROTH, avec le même homme-orchestre aux commandes, mais un style radicalement différent. Il s’agit du premier album du one-man-band, oscillant entre Black Metal orthodoxe et mélodique, à légères tendances atmosphériques.

Impossible en effet de ne pas penser à SARGEIST à l’écoute de plusieurs morceaux, tant le Black de МОРОК peut en être parfois inspiré : les riffs ciselés et les structures cycliques, la voix bien criarde, tout y est.

Le début de l’album est à cet égard très révélateur. Cependant, la musique de l’Ukrainien peut se montrer globalement plus intense et rapide que celle des Finlandais. Dans sa musique, le groupe ukrainien est également capable de sortir des passages bien plus calmes et mélodiques, presque atmosphériques (comme dans le 3è morceau où quelques « pains » à la guitare sont assez décelables hélas ; ou encore tout à la fin de l’album), qui viennent rompre - ou plutôt nuancer - l’approche crue adoptée souvent dans l’ensemble.

Sur certains morceaux, comme le 3è, les claviers s’invitent plus longuement, sortant du style orthodoxe traditionnel pour adopter un Black mélodique plus conventionnel. A mi-chemin entre deux (voire trois) écoles de Black, le rendu reste de toute façon à la hauteur d’un groupe qui tient à se faire un nom dans la scène Black et les mélodies, les riffs, sont généralement inspirées et pertinentes. Le fil directeur de la musique est lui aussi intéressant et plutôt travaillé. Décidément MOPOK maîtrise son sujet !

Un petit tour par le visuel pour constater que, concept oblige, celui-ci reste beaucoup plus simple que dans SEVEROTH, mais malgré tout assez recherché dans la finition : ensemble tout de noir vêtu avec en guise de pochette le logo (certes assez joli, bien qu’un peu trop fouillis) en gros plan et un livret de 12 pages parsemé de quelques fonds sombres bien fichus, où l’on devine l’aspect forestier.

L’efficacité est donc là et permet au concept sombre et Nature de s’exprimer agréablement. Dans l’ambiance, on ressent pourtant davantage peut-être l’aspect sombre que la présence de la Nature, bien que les passages au clavier compensent ponctuellement cette impression. En tout cas, c’est assez bien réussi de ce côté aussi.

Un bon album, pas vraiment original dans son approche musicale, mais finalement varié sur ce point, qui plaira sans souci au plus grand nombre !

par Baalberith, le 28/01/2017

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

WHITE DEATH - White DeathCATACOMBES - "Le Démoniaque"ABSOLUTUS - Pugnare In Iis Quae Obtinere Non PossisDARK SONORITY - KaosrekviemFÖRGJORD - UhripuuPANPHAGE - JordPANPHAGE - DrengskaprMAQUAHUITL - Blood of Kings and Ancestral MightASTHENIE - Oraison funèbre par le sang et la maladieFALLAKR - LVCLUCIFERIAN RITES - When the Light DiesRIENAUS - Saatanalle

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

LORD BELIAL - Enter The Moonlight GateDISSECTION - The SomberlainDIAPSIQUIR - A.N.T.I.EMPEROR - Anthems To The Welkin At DuskEMPEROR - In The Nightside EclipseSHINING - V - HalmstadFARSOT. - IIIIDARKTHRONE - A Blaze in the Northern SkyDEATHSPELL OMEGA - KénôseSIGH - Infidel ArtOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftOBTAINED ENSLAVEMENT - Soulblight

Autres chroniques