MOONSORROW

Jumalten aika

Après 20 années de bons et loyaux services, il est intéressant de se pencher sur la discographie d’un groupe comme MOONSORROW pour comprendre comment il a évolué. Après quelques années de « tatonage »,  la bande à l’homme-orchestre Henri Sorvali a marqué les esprits avec son premier album Suden Uni, en 2001. Les années 2000, ce sont justement les années-phares du groupe, celles où il a composé ses meilleurs albums. La qualité a été crescendo jusqu’au grand Kivenkantaja en 2003, puis la descente a été très douce, mais inéluctable. Si Verisäkeet a été un peu en-dessous de son illustre prédécesseur, V: Hävitetty a initié la chute et, avec l’ep Tulimyrsky qui n’en est pas totalement un (le seul morceau original faisant quand même pas loin d’une demi-heure !) et Varjoina kuljemme kuolleiden maassa trois ans après, beaucoup de fans ont estimé que MOONSORROW a tout donné et qu’il ne leur restait pas beaucoup de munitions dans la besace. Les Finlandais se contentent d’exploiter le filon, sans s’attacher à faire briller le matériel, ce qui va d’ailleurs très bien à une major comme Century Media. Ce que certains appelleront la voie de la sagesse, d’autres parleront de celle de l’usure. Mais voilà, 5 ans après, en 2016, Jumalten aika paraît changer la donne...

On pouvait se dire au début de ces années 2010 que MOONSORROW, c’est le nom, c’est le concept, c’est le style, mais ça s’arrête (presque) là. Mais MOONSORROW a de l’expérience et maîtrise très bien sa musique, qui plus est sur 67 minutes de musique ! Le son est pro évidemment, la technique générale aussi, naturellement, tout comme le rendu formel de l’ensemble. H. Sorvali est un bon musicien techniquement parlant et il sait composer pour son groupe. On retrouve donc la même recette, avec ce gros boulot dans les structures musicales, étalées sur souvent plus d’un quart d’heure, où les breaks et les rebondissements s’enchaînent et où la symphonie est la base musicale. La voix Black est toujours de qualité, les ajouts de chœurs agréables (et assez nombreux), et l’osmose des instruments bien calculée. Mais là où le précédent opus s'arrêtait là, Jumalten aika renoue avec de bonnes mélodies, même si certains, à la lumière du passé du groupe, prétendront avec peut-être un peu de réalisme que le jeu métallique des instruments l’emporte ainsi nettement sur la volonté de créer des mélodies intéressantes et sur celle de développer une ambiance notable. Une musique qui relèverait donc d’une production hollywoodienne chargée d’effets spéciaux que d’un film à bon scénario.Ce constat est pourtant à nuancer car il y a de nombreux bons passages, certes encadrés d'autres un peu plus pompeux et passe-partout, et de la subtilité comme des pointes de vitesse crédibles, même si ces dernières manquent de relief et d’approfondissement. Le 3e morceau est un bon témoin de cet essoufflement.

La pochette a de quoi surprendre, en rappelant une réédition d’un ancien album de FINSTERFORST (qui lui a pris un virage bien plus dommageable !) où le dessin naïf, crayonné, se taille la part belle. Envie d’un retour aux sources lassé d’un style trop policé ? On aurait aimé, du moins musicalement. Il n’empêche que visuellement, le rendu est médiocre. Le livret de 20 pages n’apporte rien : que du noir avec les textes à droite et le posing de chaque membre à gauche, certes original et bien fichu, mais sans rien de plus. L’ambiance, quant à elle, encore proche de la Nature et du paganisme est bien loin des grands moments, mais assure bien l’essentiel.

Tout comme le précédent album, voilà un produit très prévisible, mais cette fois-ci très bien fichu sur la forme. Il plaira aux fans du groupe et se situe bien au-dessus de la qualité de l'album précédent...

par Baalberith, le 17/05/2016

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

BAL-SAGOTH - The Chthonic ChroniclesMIST OF MISERY - Shackles of LifeBAL-SAGOTH - Starfire Burning Upon the Ice-Veiled Throne of Ultima ThuleMESARTHIM - AbsenceSKYFOREST - UnitySKYFOREST - AftermathEQUILIBRIUM - ErdentempelALGHAZANTH - The Three-Faced PilgrimMOONSORROW - VerisäkeetGRIEVANCE - The Phantom NovelsCHTHONIC - Takasago ArmyALGHAZANTH - Vinum Intus

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

ANTLERS - Beneath.Below.BeholdBORKR - AmberDRUDKH - Autumn AuroraULVEGR - ArctogaiaAGALLOCH - The MantleNORDWIND - Nordwind / Walk to the WoodsALDA - :Tahoma:FIRN - Edge of Another WorldVALLENDUSK - VallenduskWINTERFYLLETH - The Threnody of TriumphGALLOWBRAID - Ashen EidolonWOLVES IN THE THRONE ROOM - Two Hunters

Autres chroniques