MESARTHIM

Isolate

Premier album du duo australien, il s’agit d’un essai très concluant qui démontre tout le potentiel du groupe, tout en présentant sa spécificité musicale…

Car durant ces 53 minutes et demie de musique, MESARTHIM nous offre un Black Metal très atmosphérique (mais à dominante électronique) et qui, à première « vue », paraitrait assez cliché, mais qui en fait ne l’est pas vraiment. Certes, les nappes de claviers se développent dans un rythme assez posé, donnant presque l’impression d'écouter du Black symphonique par moments, avec une construction musicale très commune. Les breaks sont assez peu nombreux, les lignes mélodiques s’étalent de tout leur long. Malgré tout, les ajouts de piano et de passages plus spécifiques aux claviers (souvent électro), apportent une touche nouvelle. Beaucoup de morceaux exposent de plus une musique assez naïve. Bref, rien de vraiment marquant de côté, au contraire de ce qu’ils feront l’année d’après, mais ça leur permet de sortir des classiques du genre.

D’autant que l’ensemble est très inspiré et touche juste. Accompagnée par une voix bien haineuse, la musique du groupe s’approprie en effet tout l’espace musical pour offrir de belles compositions qui ne perdent jamais en intérêt, même après plus de 11 minutes comme c’est le cas sur le premier morceau. C’est bien fichu, maîtrisé : assumé et agréable ! On pardonnerait presque la reprise de musique populaire « innocemment » incluse dans le 4e morceau…

Visuellement, il s’agit d’un digipack réduit à sa plus simple ossature (cf. ouverture en panneau), mais réalisé dans un beau carton, agréable au touché, agrémenté de belles photographies de nébuleuses qui correspondent très bien au concept. Celui-ci, dédié aux étoiles et aux constellations, est bien rendu dans l’ambiance, surtout malgré l’approche un peu électro qui n’avantage certainement pas les groupes qui s’y adonnent pour développer une bonne ambiance. On décèle aussi une invitation au voyage intérieur finalement...

Un très bon album, très inspiré et efficace, qui montre combien le Black atmo (voire électro) a encore de beaux jours devant lui !


par Baalberith, le 30/09/2016

D'autres albums de Black Metal electronique-industriel recommandés

GERM - WishSAMAEL - Reign Of LightVIOLET COLD - Desperate DreamsMESARTHIM - Pillars

D'autres albums d'ambiance Cosmique recommandés

ONIRISM - The Well of StarsNUMENOREAN  - HomeFALAISE - My Endless ImmensityASTRAL PATH - An Oath to the VoidPLANETSHINE - Way to NowhereTRANSCENDING BIZARRE? - The serpent's manifoldORANSSI PAZUZU - ValonieluIN LUNA - Forgotten LivesMESARTHIM - PillarsVARGNATT - GrausammlerHARAKIRI FOR THE SKY - AokigaharaBLÅKULLA  - Darkened by an Occult Wisdom

Autres chroniques