MAYHEM

Wolf's Lair Abyss

Wolf's Lair Abyss a la très difficile tâche de succéder au célébrissime De Mysteriis Dom Sathanas, considéré par beaucoup comme le plus grand album de Black Metal de tous les temps. Inutile de dire qu'en 1997, à sa sortie, il était attendu de pieds fermes : un véritable évènement dans la nébuleuse Black Metal ! Du groupe initial, il ne restait plus alors que le batteur : Hellhammer. Mais ce n'est pas grave, MAYHEM a repris du service. Cet album a surpris, déçu, soulagé, bref provoqué tout le panel d'émotions possibles auprès des fans de MAYHEM, qui n'étaient pas à un commentaire subjectif près vu le contexte. Mais d'un point de vue plus pragmatique, il faut avouer une première chose : quelle différence !

Musicalement d'abord, la construction musicale est plus anarchique. Les breaks ne se comptent plus, les changements de rythme ajoutent leur touche à ce constat et profitent parfaitement d'un niveau instrumental général de qualité. Hellhammer, notamment, révèle toute l'ampleur de son niveau en proposant un jeu de batterie très travaillé et technique, tout en étant mis en avant dans la production. La voix ensuite : très loin de celle Attila Csihar, celle de Maniac est plus déjantée et criée : un délice ! Elle impulse une puissance et une émotion à ce style brutal de musique, de belle manière. La présence de plusieurs passages à la voix claire ne dérange pas. Le 4e morceau est peut-être le plus révélateur de ce nouvel ep, avec un son d'ailleurs un peu différent, mais aucun morceau ne ressort vraiment d'un point de vue de l'inspiration : c'est bien fichu, voilà tout.

Côté visuel, rien de bien intéressant : le digipack tout noir laisse apparaître un livret sous forme de parchemin ; une bonne idée qui n'a pas assez été travaillée sur le rendu formel, dommage. L'ambiance par contre est bien perceptible, surtout grâce à la voix de Maniac : un concept sombre et torturé bien crédible.

Le retour de MAYHEM est rapide : moins de 25 minutes, mais il apparaît comme un poncif de prétendre qu'il a été brutal, autant musicalement que culturellement !

par Baalberith, le 25/03/2013

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

CLANDESTINE BLAZE - Deliverers Of FaithKARGVINT - Once Killed SoulsWÜRM - Demo '04PEST (Swe) - DauðafærðSHINING - I - Within Deep Dark ChambersOBSCURUS ADVOCAM - Verbia DaemonicusANTAEUS / KATHARSIS - SplitRAVENCULT - Morbid BloodONDSKAPT - Draco Sit Mihi DuxABSOLUTUS - Pugnare In Iis Quae Obtinere Non PossisDARK SONORITY - KaosrekviemWATAIN - Casus Luciferi

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

AFSKY - SorgMIST OF MISERY - Shackles of LifePESTNACHT - Nosophoros, of Blackness and MisanthropyRUNESPELL - Unhallowed Blood OathRIENAUS - AamutähdelleSLAEGT - IldsvangerTHE WANDERER... - Aura NocturnalDUNKELHEIT - Mors AeternaNEKROKRIST SS - Der TodeskingNORMAN SHORES - Le tombeau de brumePESTILENTIAL SHADOWS - DepthsDARK SONORITY - Kaosrekviem

Autres chroniques