MARDUK

Wormwood

MARDUK… une très vieille histoire d’anamour. J’ai beau avoir en ma possession une grosse partie de leur discographie, je ne suis jamais resté pantois devant leur musique. Mais j’ai toujours compris que ce groupe fasse parler de lui. Je ne pense pas qu’il soit surestimé, et je trouve même louable la carrière qu’il a eu jusqu’alors. C’est juste que Nightwing et compagnie ne me parlaient pas.

Pour beaucoup, ce Nightwing est pourtant un monument inégalable, et ils auraient aimé que le groupe s’arrête là au lieu de sortir un World Funeral en demi-teinte. L’intérêt pour MARDUK semblait voué à rétrécir comme une peau de chagrin jusqu’au remplacement du vocaliste Legion par Mortuus en 2004. Cette annonce avait été une bombe à l’époque car tout le monde avait en tête les méfaits de celui-ci au sein de son autre groupe : FUNERAL MIST.

L’homme allait se révéler providentiel et relancer la machine de guerre MARDUK avec l’album Angel Plague. L’influence du nouveau membre était assez forte, mais ne dénaturait pas le cœur des vétérans du black. Même moi, je fus enthousiaste du résultat. Trois ans plus tard, Rom 5:12 sortait, avec une recette assez similaire, mais même s'il y avait du talent, il donnait moins envie d’être écouté que son prédécesseur.

Il n’aura ensuite fallu attendre que deux ans pour découvrir ce nouvel album, Wormwood, et il est très bon, meilleur que Rom 5:12 !

Alors pourquoi ? Qu'est-ce qui diffère ?

Tout d'abord il y a moins de longueurs même s'il y a autant de morceaux : (10 pour 46 minutes, 10 minutes de moins donc). Ca rend l'album plus compact, plus direct, et donc meilleur, cela va de soi.

Mais il y a un équilibre parfait entre les styles pratiqués et une bonne répartition des pistes. On a des morceaux agressifs, brutaux à souhaits comme "Nowhere, No-One, Nothing" et "This Fleshly Void" qui dépassent de peu les 3 minutes. Ils sont courts mais amplement suffisants pour déverser toute la haine qu'on connait à MARDUK. Certains pourront leur reprocher un manque d'originalité... soit. Mais entre de tels titres, on en a d'autres plus longs, avec des changements de rythme, plus calmes ou alors avec des riffs mélodiques excellents. Je pense à l'impressionnant "Funeral Dawn", qui n'a comme défaut que de trop rappeler FUNERAL MIST. C'est sûr que Mortuus ne tente plus de chanter avec un autre timbre et qu'il reproduit les mimiques qui ont fait le succès de son groupe. Je ne m'en plains absolument pas !

Je pense aussi aux distorsions maléfiques qui font mouche à chaque écoute sur "Into Utter Madness". Un final qui rend fou pour un des meilleurs titres de l'année. "Whorecrown" avec ses riffs et vocaux démoniaques ainsi que le sournois "As a Garment" laissent aussi des traces.

Finalement chaque morceau a une particularité qui justifie sa présence. "Unclosing the Curse" est certes un intermède qui, pris à part, n'a aucun intérêt, mais il est placé en quatrième plage et permet de reprendre son souffle après les trois premières agressions de l'album.

Bon, allez, j'avoue quand même que "To Redirect Perdition" est un ton en-dessous. Le faux rythme qu'il essaie d'imposer ne marche pas vraiment. On peut le zapper.

Un dernier mot sur le livret qui est comme d'habitude très soigné avec les paroles accompagnéees de photos malsaines.

http://www.myspace.com/truemarduk

par Sakrifiss, le 08/01/2010

D'autres albums de Black Metal brutal recommandés

AOSOTH - IV - Arrow in HeartCORPUS DIAVOLIS - RevoluciaANTAEUS - Cut Your Flesh And Worship SatanMARDUK - WarschauAMNION - The Return Of Total Desolation1349 - HellfireDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignMARDUK - FrontschweinFOLGE DEM WIND - Inhale The Sacred PoisonAD HOMINEM - Dictator - A Monument Of GloryOV HELL - The Underworld RegimeAIGRO MUCIFELAM - Lost Sounds Depraved

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

RIENAUS - SaatanalleCAEDES CRUENTA - Skies DaimononPLAGA - Magia Gwiezdnej EntropiiPLAGA - Pożeracze SłońcCHAOS INVOCATION - Black Mirror HoursFREITOD - Possessed by the Horns of TerrorFALLAKR - LVCAMON - The WorshipTHROMOS - HauresBLASPHEMY - Fallen Angel of DoomSARKRISTA - The Evil IncarnateINQUISITION - Into The Infernal Regions Of The Ancient Cult

Autres chroniques