MARDUK

Warschau

Warschau est un live édité à 10'000 exemplaires qui fut publié pour la célébration des 15 ans de MARDUK, mais surtout à mon avis pour s'empresser de dévoiler aux foules l'efficacité du nouveau line-up sur scène.

Verdict ? Il est tout simplement impossible de ne pas être conquis par la nouvelle orientation du groupe. Terminées les déclarations d'amour adressées au public d'une voix claire et festive, retour aux ténèbres originelles, retour à la crasse, retour au Black Metal.

En effet un vent glacial souffle sur cet enregistrement de 68 minutes, c'est un véritable assaut qu'a subi la ville de Varsovie (Warschau) ce 17 septembre 2005. Le successeur de Legion y est pour beaucoup bien sûr, avec ses vocaux d'une profondeur abyssale, mais aussi et surtout une attitude froide et maléfique du début à la fin. Pour avoir assisté moi-même aux méfaits scéniques de ce line-up je peux vous garantir que Mortuus dégage vraiment une haine incroyable.

A présent entrons dans le vif du sujet avec le point essentiel d'un album live : le son. Là où Infernal Eternal sonnait presque comme du Rock & Roll, Warschau possède un son que je qualifierais simplement de parfait pour un groupe de Black Metal. Je n'y changerais rien si j'en avais la possibilité. Sale, épais, une basse grasse et rauque qui mitraille au rythme d'une batterie inhumaine...17 chapitres de génocide sonore.

Cependant, un son, aussi bon soit-il, est vain s'il est au service d'une set-list médiocre, mais vous vous doutez bien que ce n'est pas le cas ici. Certes la part belle est spécialement faite aux 2 derniers albums (Plague Angel et World Funeral) mais on retrouve aussi des titres de tous les albums précédents, sauf malheureusement (honteusement même) du mythique Heaven Shall Burn. La raison est certainement que deux guitares sont nécessaires pour obtenir un rendu fidèle de la plupart des morceaux de l'œuvre en question, mais ce n'est pas une consolation pour autant (et j'ai déjà assisté à "Glorification of the Black God" en live avec une seule guitare, donc c'est possible.)

Pourtant il faut dire que je ne suis pas un grand fan des albums récents du groupe que je trouve un peu ennuyeux à force de presque tout miser sur la brutalité (et les morceaux lents n'atteignent jamais le niveau d'un "Dracul va Domni din nou in Transilvania"), mais le fait que ces titres récents se retrouvent disséminés parmi d'autres plus ou moins anciens nous permet ainsi d'éviter cette lassitude et donc de les apprécier plus facilement. De plus ils sont pour la plupart encore plus sauvages et haineux que leurs versions studio.

Un élément essentiel qui participe également au succès de ce live est le fait qu'il n'y ait pas de coupure entre les titres. Certains s'en fichent peut-être mais c'est un gros plus pour l'ambiance, d'autant qu'il y a des interludes bien malsains entre les morceaux qui ne font que donner un ton encore plus cérémonial à l'ensemble.

Dernier point qui finira d'élever Warschau aux côtés des meilleurs live de Black Metal : le visuel noir et blanc est de toute beauté. On a d'ailleurs certainement évité une nouvelle polémique de part le tirage assez limité de l'album, car, ne jouons pas sur les mots, nous sommes devant une esthétique d'inspiration clairement nazie. Le fourreau en carton arbore un aigle impérial allemand que l'on retrouve également à l'arrière et deux fois dans le livret dans des dimensions encore plus importantes, le tout sur fond de diverses photos (certainement prises en terrain polonais) d'artillerie lourde et de destructions datant de la deuxième guerre mondiale. Ainsi on a vite fait de tracer la parallèle entre l'invasion nazie de 1939 et celle de MARDUK en 2005. A noter également le papier qui est de qualité supérieure à la normale, ce qui achève de faire de ce CD un très bel objet.

Au final si le Live in GERMANIA cristallisait à merveille ce dont était capable l'ancien MARDUK, Warschau sublime d'une aussi belle manière la nouvelle ère du groupe, moins épique, mais assurément plus glauque et morbide. Si vous ne comptez acquérir qu'un CD de MARDUK, il se pourrait bien que celui-ci doive porter le nom de la capitale de la Pologne.

par Septon, le 28/03/2009

D'autres albums de Black Metal brutal recommandés

HANDFUL OF HATE - You Will BleedHOLDAAR - Year 120-thHAGL - IrminsulLES CHANTS DE NIHIL - La Liberte Guidant le Fer AMNION - Cryptic WanderingsVALKYRJA - The Invocation of DemiseSARKOM - Aggravation Of MindN.K.V.D. - VlastTSJUDER - Legion HelveteTSJUDER - Desert Northern HellSATYRICON - The Age of NeroNEGATOR - Die Eisernen Verse

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

HANDFUL OF HATE - You Will BleedMGLA - With Hearts Toward NoneOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftCATAMENIA - Winternight TragediesTHUS DEFILED - Wings Of The NightstormVINTERLAND - Wings Of Sorrow  - Welcome My Last ChapiterULG - WindarkWHITE DEATH - White DeathULVEGR - Where the Icecold Blood StormsDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeTOBC - What It's like to Be Undead

Autres chroniques