MALVEILLANCE

Insignifiance

MALVEILLANCE est un petit groupe canadien assez peu reconnu. Tranchant totalement avec les deux principales scènes du pays nord américain, le black/death/war et le black dépressif, le one-man band sort en 2005 Insignifiance, un album de black/punk sans concessions originalement sorti sur Tour de Garde et réédité par Suffering Jesus Productions en CD.

MALVEILLANCE rejette en bloc la finesse et l'émotion pour sortir un gros concentré de pure haine nihiliste avec Insignifiance. Allons droit au but, les influences principales sont par exemple DISCHARGE et EXTREME NOISE TERROR - deux groupes de punk/hardcore violents et fondateurs. Attendez-vous à des d-beats à foisons, des riffs ultra-linéaires, des chansons très courtes. Tout cela est mis à la sauce black : tremolos quasi-constant, saturation extrême et voix black bien dégueulasse. On peut dire que la sauce prend au début, et finalement, ces deux styles, se révélant assez proches, s'allient plutôt bien. Mais au bout de 5 minutes, la migraine commence, et la monotonie de cet album de MALVEILLANCE commence à sauter aux oreilles. Les riffs sont toujours les mêmes, la boîte à rythme ne change pas - bref, MALVEILLANCE pousse son concept à l'extrême, ce qui au final est assez ennuyeux pour l'auditeur. Une ou deux chansons,  c'est largement suffisant pour capter et apprécier l'ambiance de ce groupe ; plus serait du masochisme ! En plus de cela viennent s'ajouter deux morceaux de harsh noise, justement intitulés « Harsh part 1 » et « Harsh part 2 ». N'étant pas un amateur de ce genre, je ne pourrais pas vous parler de la qualité de ces morceaux ; notez juste qu'ils sont totalement insupportables à mes oreilles, et que je les passe obligatoirement à chaque (rare) écoute.

Les bonus tracks viennent un peu couper avec ce style, et sont dans un style de black plus banal, mais toujours aussi agressifs et inaudibles. Les riffs sont inintéressants, sans émotion et chiants - et la notion de blast beat semble se réduire pour MALVEILLANCE à un coup de caisse claire...

Si le concept de cet album est plutôt plaisant, et le résultat assez efficace, écouter Insignifiance d'un bout à l'autre (« Harsh » compris, pas de triche) relève de l'exploit inhumain et serait synonyme de migraine assurée pendant quelques jours au moins. Dommage que MALVEILLANCE pousse le concept si loin et soit si obtu, car une réalisation plus « soft » et variée aurait certainement été appréciable.

par Jankowitch, le 30/12/2010

D'autres albums de Black Metal minimaliste recommandés

URFAUST - EinsiedlerURFAUST - Verräterischer, nichtswürdiger GeistURFAUST - Trúbadóirí Ólta an DiabhailURFAUST - Der Freiwillige BettlerSALE FREUX - Adieu, vat !ENBILULUGUGAL - Noizemongers for GoatserpentBLACK FUNERAL - Belial Arisen

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

LEVIATHAN (Swe) - Far Beyond The LightCLANDESTINE BLAZE - Deliverers Of FaithULVER - Bergtatt - Et Eeventyr I 5 CapitlerMORKEKUNST - MørkekunstKARGVINT - Once Killed SoulsPEST (Swe) - DauðafærðSHINING - I - Within Deep Dark ChambersSHINING - V - HalmstadMORTUALIA - MortualiaANGANTYR - HaevnMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - Make a change...kill yourselfCRAFT - Void

Autres chroniques