LYRINX / ELYSIAN BLAZE / D.O.R

Universal Absence

Disons le d'entrée de jeu : ce Split est une sortie majeure de cette année 2008. Disponible depuis la mi-juillet, cette ode nihiliste estivale est une pure merveille, une claque monumentale qui réunit pas moins de 3 groupes pour environ une heure vingt de démence absolue. Et c'est à nouveau sous la bannière du label Insidious Poisoning Records (en passe de devenir un gage de qualité à lui seul) que nos rejetons crachent leur haine pour une nouvelle descente aux enfers.

Tout commence avec le groupe LYRINX, excellente formation anglaise qui a déjà fait l'objet d'une chronique élogieuse ici même pour leur précédent EP : Nihilistic Purity. C'est donc tout naturellement que LYRINX poursuit son chemin dans le sillon malsain et de plus en plus apprécié du black dépressif.

Notons tout de même une amélioration dans les vocaux, point noir qui m'avait quelque peu fait tiquer lors de l'écoute de leurs œuvres passées, ainsi que des compositions légèrement plus "rentre-dedans" pour un plaisir décuplé. Adepte de longs titres, le compositeur du groupe, Ego Exitium, conserve toute sa force d'évocation décadente dans cet enregistrement qui constitue la seconde partie de leur série consacrée au nihilisme, seconde partie qui constitue un prémisse de 30 minutes à leur futur album intitulé Ending The Circle Of Life (toujours sur le même label), et dont il y a fort à parier qu'il sera une sortie incontournable.

Après cette longue et éprouvante entrée en matière, c'est au tour de ELYSIAN BLAZE, one-man- band Australien qui fête déjà ses 3 albums en 5 années d'existence. Il est clair que le titre unique qu'il nous propose ici est pour le moins singulier. Mutatiis nous avait en effet habitués à de très longues compositions très épurées qui laissaient l'esprit de son auditeur vagabonder dans les méandres tortueuses de son auteur. Ici c'est pire : on ne vagabonde plus, on chute, véritable expérimentation répétitive au tempo lent, au riff unique lourd et ravageur, aux vocaux esquissés en fond sonore avec un espoir suraiguë de voir apparaître une lueur salvatrice avant de retomber inerte dans les limbes.

Ce petit jeu lugubre dure d'interminables minutes avant un déluge infernal qui emporte tout sur son passage, un abandon total, un retour définitif à un état primaire semblable a la sonatine de fin, sursaut simple et mélodique, faible écho lointain au cœur d'un trou noir qui engloutit tout sur son passage pour qu'il ne reste rien que le néant absolu.

Sitôt fini, pas le temps de reprendre goût à la vie et c'est reparti pour plus de 30 minutes d'un Black dépressif plus traditionnel que LYRINX mais qui possède de grandes qualités. D.O.R (acronyme pour Death Overcomes Reality) est également un one-man-band originaire quant à lui du Portugal. Moins connu que les deux groupes précédents, D.O.R existe depuis 2004 et a déjà sorti un album intitulé A Journey Through The Shadows en 2006 sous le label DarkMusic. Il est donc clair qu'il a tout à prouver dans ce Split pour s'imposer face à l'infernale avalanche des deux monstrueuses prestations précédentes. J'oserai dire que Mortiferus s'en sort à merveille et réussit le pari de s'imposer avec brio : plus rentre dedans grâce à une utilisation offensive des guitares ainsi que des vocaux très nasillards et puissants, D.O.R s'en tire avec des compositions plutôt longues qui évitent l'écueil de l'ennui grâce à de subtils changements de tons. Mention spéciale au titre « Testimony Of Decadence » qui fusionne à merveille mélodies mélancoliques et violence vocale, un coup de cœur (et au cœur) pour ma part.

Il m'est très rare d'avoir un enthousiasme exacerbé pour une œuvre. Mais je dois dire que ce Split est une pure merveille qui est indispensable pour tout amateur de black dépressif. A noter qu'il ne s'agit ni de reprises d'albums ou de démos mais bel et bien de compositions originales exclusives à cet enregistrement. Une raison de plus de se laisser tenter.

par DreamSquare, le 28/03/2009

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

SUMMONING - Oath BoundEMPEROR - In The Nightside EclipseBURZUM - Hvis Lyset Tar OssSUMMONING - Let Mortal Heroes Sing Your FameDRAPSNATT - Hymner Till UndergångenSUMMONING - Old Mornings DawnWOODS OF DESOLATION - Torn Beyond ReasonBLUT AUS NORD - Memoria Vetusta I: Fathers of the Icy AgeSATYRICON - The ShadowthroneHECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...HECATE ENTHRONED - Dark Requiems And Unsilent MassacreTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black Earth

D'autres albums d'ambiance Dépressive/Suicidaire recommandés

LIFELOVER - PulverFORGOTTEN TOMB - Songs To LeaveBETHLEHEM - BethlehemPSYCHONAUT 4 - Have a Nice TripAUTUMN’S DAWN - Autumn's DawnGRIEFLOSS - RuinerTHY LIGHT - Suici.De.pressionMYRD - Myrd dig selvMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - FriUR / SENTIMEN BELTZA / OSTOTS - SplitSHINING - II - Livets ÄndhållplatsCANIS DIRUS - A Somber Wind from a Distant Shore

Autres chroniques