L'ORDRE DU TEMPLE

In Hoc Signo Vinces

Né d'un split en 2006 avec deux autres groupes presqu'inconnus, L'ORDRE DU TEMPLE sort son premier album en 2007. L'œuvre d'un peu plus de 42 minutes est celle de Davide C.F, membre de quelques groupes plutôt obscurs, pour ainsi dire tous éteints. A qui est destiné In Hoc Signo Vinces ? Assurément à tous les fans de SUMMONING, tant la comparaison avec les dieux autrichiens est évidente...

Et en effet tous les ingrédients (ou presque) du groupe autrichien sont présents ici : des claviers omniprésents qui conduisent les mélodies dans un ensemble mid-tempo, des structures simples accompagnant des riffs de guitares la plupart discrets et en fond (contre-exemple sur le 6e morceau), et une certaine homogénéité entre les morceaux qui permet d'asseoir le style. L'album ne souffre pas d'une importante linéarité, mais n'en ait pas pour autant dépourvu : les structures sont heureusement coupées par une certaine variété de mélodies différentes, qui relancent souvent l'intérêt de l'auditeur. A tout cela, il manque malgré tout une voix Black plus percutante, celle de Davide étant assez banale, et des mélodies plus crédibles. Sans être insipide, au contraire, il n'empêche qu'à moins d'être fan du genre, vous risquez de ne pas y trouver forcément votre compte.  Il n'empêche que l'ensemble reste inspiré et on ne s'ennuie pas ; les passages à vide sont quasi-inexistants.

On s'ennuie d'autant moins que l'ambiance est ici un atout essentiel de la musique du groupe : moins réellement épique que celle de SUMMONING et d'autres avatars du genre, elle exploite d'abord un répertoire médiéval que le 3e ou le 7e morceau, par exemple, dévoile pleinement. Qu'importe : on y croit vraiment et il n'est guère difficile d'être plongé dans ce concept. C'est d'autant mieux, que quelques samples de bataille ou de chevaux viennent accentuer ce constat et que le visuel est de qualité. Il s'agit en effet d'un digipack A5 (certains apprécieront) agrémenté d'un livret 12 pages baigné de vert-noir assez profond dans lequel on retrouve divers éléments et paysages ayant attrait aux Templiers. L'ensemble est concluant donc, rien à y redire, sauf peut-être que le dessous et le derrière du CD restent un peu en retrait.

Un album intéressant, doté d'une bonne ambiance et d'un bon visuel, mais qui manque de puissance et d'inspiration pour représenter une écoute indispensable. En attendant, elle l'est au moins pour tous les fans de SUMMONING, car dans l'ensemble des avatars de SUMMONING, L'ORDRE DU TEMPLE n'est pas dans les plus mauvais, loin s'en faut, et sait s'en démarquer ! Dommage qu'à ce jour (2013), le groupe n'ai rien produit d'autre...

par Baalberith, le 23/10/2013

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

FROM THE SUNSET, FOREST AND GRIEF - ...Empty, Cold & Forgotten... BEHEMOTH - ...From the Pagan VastlandsANTLERS - A Gaze into the AbyssCANIS DIRUS - A Somber Wind from a Distant ShoreABHOR - Ab Luna Lucenti, Ab Noctua ProtectiASGAROTH - Absence Spells Beyond. . .ZURIAAKE - Afterimage Of AutumnBORKR - AmberASTRAL PATH - An Oath to the VoidLUMNOS - Ancient Shadows of SaturnLUNAR AURORA - AndachtVIOLET COLD - Anomie

D'autres albums d'ambiance Médiévale recommandés

LUNAR AURORA - AndachtPESTE NOIRE - La Sanie des siècles - Panégyrique de la dégénérescenceSATYRICON - Dark Medieval TimesDARKENHOLD - CastellumSUHNOPFER - OffertoireDARKENHOLD - Memoria Sylvarum

Autres chroniques