LEVIATHAN (USA)

Massive Conspiracy Against All Life

Que l’on aime ou non LEVIATHAN, on ne peut nier que c’est l’un des groupes qui a fait le plus parler de lui dans le BM ces dernières années aux côtés de SHINING, LUNAR AURORA, TAAKE et j’en passe. Il a atteint une telle notoriété qu’il est souvent cité comme représentant de la scène américaine avec XASTHUR.

Et c’est compréhensible ! La rigueur du travail du seul maître à bord, Wrest, et surtout la constance des titres sont indéniables. Et c’est encore le cas sur ce nouvel album, considéré comme le troisième après The Tenth Sub Level of Suicide en 2003 et Tentacles of Whorror en 2004. Cependant, on ne compte plus les splits et autres compilations qui en font un des One Man’s Band les plus prolifiques.

Alors si les morceaux sont proches des albums précédents, il y a une différence de taille : 7 morceaux et 62 minutes. Pour rappel, le premier faisait 70 minutes pour 10 titres et le deuxième 72 minutes pour 12. Ils étaient très longs à digérer et entraînaient chez certains une saturation à cause de tant de richesses à la minute carrée. Mais musicalement les fans du groupe ne seront pas déçus parce que la formule n’a pas changé. Ceux qui ne la connaissent pas encore pour une raison que j’ai du mal à imaginer peuvent s’en faire une idée s’ils connaissent DEATHSPELL OMEGA et son Si Monumentum Requires, Circumspice. Les point communs sont nombreux entre ces deux galettes : la structure des morceaux, leur intensité, les ambiances glauques et saturées etc... Impossible de savoir à l’avance ce qu’il va advenir dans un titre.

C’est pourquoi il est bien difficile de décrire la musique de LEVIATHAN ; la sensibilité de chacun en donnera de plus une interpétation différente. Prenons par exemple le deuxième titre : Merging With Sword, Onto Them. Ce titre de 11 minutes commence calmement, avec une voix plaintive en retrait et accompagnée d’une batterie lancinante ainsi que d’une mélodie discrète qui se retrouvera plus tard et prendra alors toute son importance. La deuxième minute laisse place à un premier sursaut de violence, court. La voix a changé, elle rappelle celle d’un esprit dérangé dans son sommeil, fâché, et la batterie s’est accélérée. Dès cette partie, l’auditeur est plongé dans l’oppression et le malaise. Il sait que quelque chose est tapi derrière cette tranquillité apparente qui est revenue et qui est devenue pesante car elle ne peut que laisser la place à un nouveau sursaut, sodain et encore plus violent. La voix est plus agressive, les guitares et la batterie se sont embalées, la haine est palpable, proche, sur le point de tout engloutir, mais une minute plus tard, le calme est à nouveau de retour. Mais cette fois-ci, ce n’est que pour un poignée de secondes car la furie reprend de plus belle avec un véritable chaos que plus rien ne pourra arrêter sur les 5 dernières minutes. L’auditeur est attrapé, secoué et écrasé jusqu’à ce que l’apparition d’une mélodie rappelle le début du titre et offre alors une touche de mélancolie qui fait terminer le titre dans une intensité rare. Enfin, les instruments s’éloignent progressivement et disparaissent... Un titre vient de passer. Mais ce n’est qu’un chapitre de cet excellent album de LEVIATHAN. Il en reste encore six, et ce sont autant d’expériences éprouvantes et jouissives à la fois.

Finalement, c’est un plaisir de trouver de tels morceaux, intelligents et qui parviennent à faire jouer autant d'émotions sans se perdre en chemin comme certains l’auront reproché au Fas - Ite, Maledicti, in Ignem Aeternum de DEATHSPELL OMEGA. Bravo.

par Sakrifiss, le 20/04/2009

D'autres albums de Black Metal avant-gardiste recommandés

NAGELFAR - SrontgorrthGERM - LossPSYCHONAUT 4 - Have a Nice TripENSLAVED - RuunENSLAVED - Axioma Ethica OdiniORANSSI PAZUZU - ValonieluORANSSI PAZUZU - VärähtelijäTRANSCENDING BIZARRE? - The serpent's manifoldWOLOK - Servum PecusWOODS OF INFINITY - HamptjärnFURZE - UTDWOLD - Stratification

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

EMPEROR - Anthems To The Welkin At DuskEMPEROR - In The Nightside EclipseTAAKE - Nattestid Ser Porten VidTAAKE - ...DoedskvadMARDUK - WarschauIMMORTAL - Sons of Northern DarknessKHOLD - Mörke Gravers KammerLUNAR AURORA - Ars MoriendiLUNAR AURORA - Elixir Of SorrowCATAMENIA - Winternight TragediesDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignENTHRONED - Prophecies of Pagan Fire

Autres chroniques