KROMLEK

Kveldridhur

1er album des Bavarois de KROMLEK, enfin ep, car la durée de l'opus n'atteint pas les 27 minutes. Le style a l'avantage d'être assez clair : les gars ont écouté et aimé FINNTROLL. L'influence des Finlandais est en effet flagrante, notamment sur les 2e et 4e morceaux, avec une approche parfois peut-être un peu plus TROLLHEIM'S GROTT, si ce vieux groupe dit quelque chose à certains d'entre vous...

Ainsi, le style haché et entraînant mais aussi très mélodique et assez atmosphérique de FINNTROLL est à la base de la musique de KROMLEK, qui bénéficie d'une construction musicale de qualité avec de nombreux breaks. Les changements de rythme abondent, flirtant avec les passages de claviers purs et ceux plus bougeant où les guitares possèdent un rôle moteur. C'est vraiment un bon point, car posséder de si bonnes structures musicales en moins d'une demi-heure et avec deux morceaux seulement au-dessus des quatre minutes et demie, ce n'est pas donné à tous les groupes ! Bref, on a l'impression que l'alchimie est bien réussie : du piano à la batterie, chacun a son rôle et personne n'est oublié. Le rôle des guitares est essentiel, mais celui des claviers l'est tout autant et ils se permettent d'offrir de véritables « moments ». Le résultat ne se fait pas attendre : ça bouge, c'est bien fait, on y croit, d'autant que les compositions sont dans l'ensemble vraiment très agréables ! Ma préférence va au morceau intitulé « Träskens näve », offrant peut-être la mélodie la plus marquante de l'album, mais le nombre de passages de qualité ne manque pas. La voix, quant à elle, suit bien le style et nous présente une bonne ambiance « trollesque » où l'auberge et les bois reprennent en chœur ces ballades entraînantes.

Car sans être aussi explicites que FINNTROLL, les Allemands opèrent ici une magie tout à fait crédible qui offre un concept païen convainquant grâce à leur style et les (cours) passages atmosphériques évocateurs. Il manque à celui-ci un visuel à la hauteur, car celui de cet album est assez lamentable : pixellisation et jeu douteux de couleurs (cf. la pochette), livret 4 pages inutile ou presque, on ne peut pas dire qu'ils se soient cassés la tête pour finir leur produit !

Un bon album qui n'a (musicalement) le défaut que d'être vraiment trop court !

par Baalberith, le 25/11/2013

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

ANTLERS - Beneath.Below.BeholdTHIASOS DIONYSOS - SatyrDRAUGNIM - Horizons LowBORKR - AmberOSCULUM INFAME - Dor-Nu-FauglithMOTHER DARKNESS - One Hundred Years of EmptinessAUSTERE / ISOLATION - BleakDRUDKH - Autumn AuroraKALMANKANTAJA - WaldeinsamkeitENTHRONED - Prophecies of Pagan FireERED WETHRIN - Tides of WarVINTERSORG - Ödemarkens Son

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

TVANGESTE - Damnation Of RegiomontumNAGELFAR - Hünengrab im HerbstKAMPFAR - Fra UnderverdenenFINNTROLL - Midnattens WidunderFINNTROLL - Jaktens TidFINNTROLL - NattfödFINNTROLL - Ur Jordens DjupFINNTROLL - BlodsveptNOKTURNAL MORTUM - Goat HornsARCKANUM - KostogherARCKANUM - ÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞENSLAVED - Ruun

Autres chroniques