KHORS

Wisdom of Centuries

KHORS, c'est à ce jour (2012) 7 années d'activité et 5 albums. Autant dire que les Ukrainiens ont acquis un savoir-faire qui n'est plus à démontrer. Ce 5e album, qui sort deux ans après l'excellent Return to Abandoned, n'arrive pas au niveau de celui-ci mais ne devrait pas (trop) décevoir les fans du groupe, sauf peut-être sur sa durée car il n'atteint pas les 38 minutes de musique...

Musicalement, dès les premières notes on est en terrain conquis : le clavier un peu psychédélique si particulier de KHORS est bien là, ainsi que les structures qui oscillent entre atmosphérique et mélodique, et la voix typique des groupes slaves (c'est-à-dire un peu grave et rocailleuse, mais quand même Black). On notera pourtant une prise de risque moindre question riffs et passages de claviers (cf. l'approche parfois rock progressif sur le précédent album) et des passages atmosphériques en nappes plus marqués. Car sur cet album, KHORS renoue avec l'atmo (nuancé par un jeu de rythmiques parfois bien présent), ce qui n'est peut-être pas leur atout musical le plus évident. C'est dommage quand on connaît leur potentiel musical et mélodique ! Il manque à cet album également de l'inspiration : hormis le dernier morceau (avant la conclusion, qui est d'ailleurs le plus mélodique de l'album), aucun ne vient vraiment frapper l'auditeur et les passages inspirés eux-mêmes, ne sont guère nombreux, alors que quelques passages à vide sont décelables (ex : dans le 6e morceau).

Un bon point à noter pour le visuel, ce n'est pas si courant que ça ! En effet, celui-ci est à la fois travaillé et évocateur. A l'image de la pochette, l'ensemble du visuel exhibe de belles couleurs marron clair qui offrent une belle homogénéité et sied au concept historique mis en scène ici (consacré à l'Histoire récente de la République ukrainienne, déclarée il y a 95 ans après les révolutions russes, par Vynnytchenko). Chaque page du livret est en effet consacrée à mettre en avant cette histoire par quelques vieilles photos jaunies d'époque ou de paysages champêtres plus modernes, insérés dans un beau diaporama. Beau travail ! Au contraire, mais le groupe n'a jamais été doué pour cela, le concept n'est pas très bien mis en œuvre musicalement. Non pas que l'ambiance soit absente, mais elle n'est pas très évocatrice et suit surtout très peu le concept historique.

Un album un peu décevant comparé au précédent (qui risque de devenir un album étalon !), car trop atmosphérique et timide, et pas assez mélodique. L'écoute vaut quand même le détour à mon avis.

par Baalberith, le 12/10/2012

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

FROM THE SUNSET, FOREST AND GRIEF - ...Empty, Cold & Forgotten... BEHEMOTH - ...From the Pagan VastlandsANTLERS - A Gaze into the AbyssCANIS DIRUS - A Somber Wind from a Distant ShoreABHOR - Ab Luna Lucenti, Ab Noctua ProtectiASGAROTH - Absence Spells Beyond. . .ZURIAAKE - Afterimage Of AutumnBORKR - AmberASTRAL PATH - An Oath to the VoidLUMNOS - Ancient Shadows of SaturnLUNAR AURORA - AndachtVIOLET COLD - Anomie

D'autres albums d'ambiance Indéfinissable recommandés

CATACOMBES - "Le Démoniaque"ENSLAVED - Axioma Ethica OdiniF41.0 - BürdeABIGOR - Channeling The Quintessence Of SatanCATAMENIA - Chaos BornCIRRHUS - CirrhusKHORS - ColdTERRODROWN - Colonize And RegulateDEATHCULT (Nor) - Cult of the DragonVIOLET COLD - Desperate DreamsPENUMBRA - EmanateDIMMU BORGIR - Enthrone Darkness Triumphant

Autres chroniques