KENAZ

Résurgence Nordique

KENAZ est un groupe canadien originaire du Québec, et cela a suffi à attirer mon attention tant cette région peut proposer de bonnes choses. Je dis bien « peut » parce qu'elle a aussi son lot d'immondices. Et KENAZ rejoint plutôt le bas du panier, coincé entre MALVEILLANCE et BRUME D'AUTOMNE.

 Alors je vois déjà se rebeller les trois fans de chacun de ces groupes, criant au maudit Français qui confond tous les genres. Je les rassure donc en rappelant que je parle du côté qualitatif. Je n'aime pas MALVEILLANCE qui fait trop dans le punk borné, je n'aime pas BRUME D'AUTOMNE qui n'a pas encore trouvé dans quel sens tenir une guitare, et puis voilà je n'aime pas KENAZ qui ne sert à rien.

 Ils font un black primaire « bourre pif » tout au long de 14 titres directs qui n'engendre aucun plaisir. Ça balance du gravier pendant 45 minutes et il n'y a aucun temps mort, aucune nuance. Juste du bourrinage prévisible et finalement on ne peut pas trop le leur reprocher car c'était apparemment leur unique intention : nous mettre dans le corps d'un vicking surpuissant (ou tout autre barbare au même train de vie paisible), le faire embarquer sur un navire pour braver une mer tumultueuse et mettre à feu et à sang un village d'offenseurs impardonnables. Ah non, je ne suis pas allé très loin pour sortir un délire puisque c'est justement ce que représente la pochette !

 Mais même si c'est votre rêve de devenir une brute épaisse, je ne suis pas sûr que la pauvreté des compositions vous donne envie de réécouter l'album très souvent. Déjà qu'au bout de trois titres on a compris qu'on allait tourner en rond, c'est pas pour se retaper le chemin du retour.

 La production est en plus un peu trop faiblarde pour que l'on soit vraiment au milieu du pillage. De plus les paroles en français ont tendance à être aussi poussées que le reste. La « résurgence nordique » est peut-être au rendez-vous, ce n'est pas le cas de la grammaire ou de l'orthographe qui semblent avoir pris de bons coups de hache en cours de route.

 Si ma description de l'album n'est pas très compréhensible, citons donc les paroles de « Duel à mort » telles qu'elles apparaissent dans le livret pour voir qu'il y a pire que moi:

« L'heure de la vengeance a sonner

Autour des dolmens le sang va couler

Réparations ou vengeance selon l'offense

Prendre son due ou tout c'est avoir »

 Avouez que c'est bien mystique !  Moi je suis un peu dépassé et préfère m'éloigner prudemment en repensant au dernier titre « Que les forts survivent ». Eh bien bon courage à eux alors, la survie pourrait être compliquée ! Une dernière précision concernant le nom du groupe, KENAZ est en rapport avec une rune... mais vous n'étiez pas loin si vous pensiez que cela qualifiait la qualité de la musique. (C'était ça ou faire pire, du style "Résurgence Merdique")

http://www.myspace.com/kenazthursiak

par Sakrifiss, le 28/02/2012

D'autres albums de Black Metal brutal recommandés

AMNION - Cryptic WanderingsCRYSTALIUM - De Aeternitate CommandoTSJUDER - Legion HelveteNIDEN DIV. 187 - In the Twilight of WarSATYRICON - The Age of NeroLES CHANTS DE NIHIL - La Liberte Guidant le Fer MARDUK - WarschauVALKYRJA - The Invocation of DemiseHOLDAAR - Year 120-thANTAEUS / AOSOTH - Wrath Of The EvangelikumAIGRO MUCIFELAM - Lost Sounds Depraved1349 - Hellfire

D'autres albums d'ambiance Guerrière recommandés

PANPHAGE - JordCRYSTALIUM - De Aeternitate CommandoPANPHAGE - DrengskaprNIDEN DIV. 187 - In the Twilight of WarNOKTURNAL MORTUM - To The Gates Of Blasphemous FireREVENGE - Scum.Collapse.EradicationHEGEMON - Contemptus MundiSANCTUAIRE - Le Sang sur l'AcierMARTIRE - MartireBESTIAL WARLUST - Blood and ValourKAEVUM - NaturVEHEMENCE - Assiégé

Autres chroniques