KAUSALGIA

Farewell

Encore une bonne trouvaille de Pest productions. Le petit et jeune label chinois commence à monter et n'hésite pas à dénicher des groupes inconnus à droite et à gauche afin d'en promouvoir leur musique. Ses choix sont jusque ici plutôt judicieux pour qui aime leur style. C'est assez rare pour le dire ! Donc avec KAUSALGIA, Pest signe un nouveau groupe qui n'est pas forcément dans leur style habituel, à la fois atmosphérique, mais également bien mélodique et plus « brutal » que le répertoire classique du label. La musique est menée par 5 musiciens dont quelques-uns ont déjà officié dans d'autres groupes, peu connus. L'œuvre présentée ici est en fait un ensemble de quatre morceaux auxquels le groupe a rajouté un cinquième, spécialement pour la signature sur Pest Productions. Cela correspond hélas seulement à moins de 27 minutes de musique...

Que dire de de celle-ci ? D'abord que nous ne sommes pas du tout dans quelque chose de très original, ce qui n'est absolument pas un reproche vu la qualité de ce qu'ils nous offrent. Le premier morceau est dans la pure veine des anciens albums de leurs compatriotes de THROES OF DAWN : écoutez « Reincarnated » (d'ailleurs leur meilleur morceau !) et, de la voix à la musique, il est impossible de ne pas penser à des albums comme Dreams of the Black Earth ou Binding of the Spirit. Pour un immense fan comme moi de ces premiers opi de THROES OF DAWN, il s'agit d'un vrai régal ! La musique y est incisive et subtile, nuancée et très mélodique, avec une douceur contrastant très agréablement avec une voix bien tranchante, le tout évidemment sur un rythme mid-tempo. Le reste de ce court album n'est pas aussi bon, mais n'a pas du tout à rougir ! De manière générale, on s'oriente selon les morceaux dans un Black toujours bien mélodique mais plus volontiers mené par les claviers en nappes atmosphériques. Les breaks sont assez bien marqués et toujours en subtilité. Finalement, la musique est globalement très intéressante et agréable, même s'il manque un peu de punch et de qualité de riffs pour propulser en avant le rendu des compositions. Ainsi, la première moitié du quatrième morceau apparaît comme un peu trop « molle », versant carrément dans le down-tempo, sans que la mélodie ne permette de le rendre suffisamment pertinent. Quelques courts passages de cet album, dans ce genre, sont à « déplorer », mais ils ne gênent pas vraiment l'ensemble.

Visuellement, il s'agit d'un digisleeve (hélas ! Mais comme c'est un ep, on sera plus indulgent) qui est grandement compensé par la qualité du visuel qui présente de belles photos à peine retouchées de paysages forestiers avec une cabane en fond. Dommage qu'il n'y ait pas un livret pour approfondir le voyage ! Côté ambiance, elle est de qualité et on ressent bien l'atmosphère, reste que le concept païen n'est pas forcément des plus évidents...

Un bien bon début pour ce jeune groupe, on espère que l'album suivra rapidement !

par Baalberith, le 04/02/2013

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

F41.0 - BürdeDARKENHOLD - Memoria SylvarumASMUND - WillCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysVINDLAND - Hanter savetSANCTUAIRE - Le Sang sur l'AcierWIEGEDOOD - De doden hebben het goedSLAEGT - Beautiful and DamnedORDER OF THE WHITE HAND - Veren muistoBAISE MA HACHE - Le Grand SuicidePAGAN BLOOD - Lords of the SeasWYRMS - Morcar Satoric - Les VI Chemins du Crépuscule

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

TVANGESTE - Damnation Of RegiomontumFINNTROLL - Midnattens WidunderFINNTROLL - Jaktens TidNOKTURNAL MORTUM - Goat HornsARCKANUM - KostogherLUCIFUGUM - On The Sortilage Of ChristianityFINNTROLL - NattfödENSLAVED - RuunFINNTROLL - Ur Jordens DjupKERMANIA - AhnenwerkFINSTERFORST - WeltenkraftUTLAGR - 1066 - Blood and Iron in Hastings

Autres chroniques