KANASHIMI

Romantik Suicide

Malgré la déferlante dépressive de ces dernières années, combien d’entre vous pourraient citer un groupe japonais officiant dans ce style ? Mission presque impossible. Enfin, c'est vrai que d'une façon générale, la scène Black nippone n'est pas la plus active. Et pourtant ils savent faire dans la qualité : ARKHA SVA, SIGH, ABIGAIL ou plus récemment INFERNAL NECROMANCY l’ont prouvé.

Alors pourquoi n'y a-t-il pas plus de groupes dépressifs au Japon ? C'est pourtant un pays champion du suicide. Certains aimeraient croire que c'est parce qu'au Japon on préfère passer à l’acte plutôt que de se plaindre en musique. C’est d’ailleurs ce qu’a fait Chaos 9 de ENDLESS DISMAL MOAN… Mais je n'y crois pas. Les Japonais mal dans leur peau aussi le déclarent en musique, mais souvent ils se tournent vers le visual, comme KAGERÔ.

Heureusement, quelques groupes émergent et tentent de créer du Black Metal dépressif nippon. On se souvient des très mauvais SINISTER, ou du mort-né qui était pourtant prometteur ASHDAUTAS VRASUBATLAT.

C'est dans un tel contexte que nous découvrons KANASHIMI, un groupe formé par Misanthropy en 2007 sur les cendres de SAMAYOI. L'artiste a choisi le nom d’une des démos de cette ancienne formation "Kanashimi", qui veut dire  "tristesse". Vous avouerez que ce n'est pas très recherché, mais au moins on sait d'emblée ce qui nous attend : une ambiance sombre et sans issue portée par des vocaux torturés, un peu trop prévisibles cependant.

Mais la particularité de KANASHIMI, c'est l’omniprésence du piano. Les Japonais adorent cet instrument et beaucoup de parents forcent leurs enfants à en jouer. Nobuyuki Tsujii ne me contredira sûrement pas. Alors le niveau de Monsieur Misanthropy est évidemment loin de celui de notre pianiste aveugle, mais il assure suffisamment pour nous plonger dans trente minutes de désespoir total. Du coup l'ensemble dégage une âme originale, rappelant parfois les sentiments réveillés par AUSTERE. Ceux qui n'aiment pas le piano sont par contre prévenus, là, c'est non-stop alors ils doivent passer leur chemin. Même ceux qui aiment cet instrument pourraient se faire surprendre par une surdose. Il y a en plus un intermède 100% piano au milieu de l'album.

Comme moi, ceux qui sont plus ouverts à ces sonorités passeront à n'en pas douter un bon moment, mais de façon générale mieux vaut tenter l'écoute.

http://www.kanashimi.org/

par Sakrifiss, le 05/08/2009

D'autres albums de Black Doom Metal recommandés

NOCTURNAL DEPRESSION - Four Seasons to a DepressionFORGOTTEN TOMB - Songs To LeaveBETHLEHEM - BethlehemMORTUALIA - Mortualia

D'autres albums d'ambiance Dépressive/Suicidaire recommandés

THY LIGHT - Suici.De.pressionSTERBEND - Dwelling LifelessUR / SENTIMEN BELTZA / OSTOTS - SplitAUTUMN’S DAWN - Autumn's DawnMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - FriNYKTALGIA - NyktalgiaFORGOTTEN TOMB - Songs To LeaveMYRD - Myrd dig selvLOST INSIDE - Cold daysPSYCHONAUT 4 - Have a Nice TripXAOS OBLIVION - Desolation...NEKROS MANTEIA - Deus Otiosus

Autres chroniques