KALMANKANTAJA

Kuolonsäkeet

Derrière le nom peu évocateur pour nous de KALMANKANTAJA, le « Porteur de Mort » en finnois, se cache un duo finlandais tout jeune (en cette année 2014), car sa première apparition sur la scène de 2011. Depuis, en seulement deux ans, ils ont sorti deux ep et deux albums. Rien de bien folichon dans l'ensemble, hormis ce premier album, justement sorti la même année que leur second (qui en fait est presque un ep)...

Mais qu'est-ce que KALMANKANTAJA ? Que les fans de musique technique et propre sortent de la salle, ici c'est plutôt l'inverse qui sévit. Non pas que ce soit inaudible, mais le son est assez raw et clairement orienté vers un Black Metal mélodique et atmosphérique sans concession. Les structures sont simples, tournant autour de quelques mélodies motrices bien présentes malgré l'atmosphère au clavier dans lesquelles elles sont noyées. Le rythme général, on l'aura deviné, est clairement mid-tempo, au sein de morceaux plutôt longs (aucun ne descend au-dessous de 8 minutes si on omet l'introduction et la conclusion). Au final : le Black est davantage atmosphérique que mélodique. Certes, la technicité générale est très juste, mais après tout c'est pour le style et qui s'en plaindrait ? Ajoutons l'atout (important) de la voix : très criarde et suppliciée, déchirant l'atmosphère et la musique comme une lame de rasoir. Elle constitue à n'en point douter l'un des points forts de l'album et permet d'apprécier chaque morceau, malgré les quelques lourdeurs qui ne sont hélas pas absentes et la molesse parfois trop forte. En effet, si l'inspiration n'est globalement pas absente, hormis le très bon 2e morceau, aucun ne ressort suffisamment d'un point de vue mélodique.

C'est sombre, c'est noir, c'est torturé : le groupe porte bien son nom ! Certes, le visuel n'est pas très intéressant : quelques symboles ésotériques dans un ensemble tout noir, quelques posings corrects mais sans artifice, et une pochette assez vue et revue dans le style Black Metal dépressif. Mais l'ambiance est de grande qualité : le son, la voix, tout concourt à développer ici une musique introspective et maladive dont on ne sort pas sans quelques images en tête ! Les quelques samples très bien distillés dans l'ensemble confortent le constat...

La distribution de cet album est hélas mal assurée, le nombre d'exemplaires assez limité, mais ce serait dommage de passer à côté, surtout si vous êtes fans du style. Presque 52 minutes d'une musique prenante pour ceux qui savent l'apprécier à sa juste valeur !

par Baalberith, le 04/02/2014

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

ASMUND - Песнь кровиVINTERSORG - Ödemarkens SonMENHIR - ZiuwariCOSMIC CHURCH - YlistysSUMMONING - With Doom We Come THUS DEFILED - Wings Of The NightstormULG - WindarkTOBC - What It's like to Be UndeadPLANETSHINE - Way to NowhereKALMANKANTAJA - WaldeinsamkeitSALE FREUX - VindilisENSLAVED - Vikingligr Veldi

D'autres albums d'ambiance Dépressive/Suicidaire recommandés

CANIS DIRUS - A Somber Wind from a Distant ShoreAUTUMN’S DAWN - Autumn's DawnBETHLEHEM - BethlehemLUROR - Cease To LiveLOST INSIDE - Cold daysSILENCER - Death - Pierce MeXAOS OBLIVION - Desolation...NEKROS MANTEIA - Deus OtiosusSTERBEND - Dwelling LifelessBE PERSECUTED - End LeavingMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - FriPSYCHONAUT 4 - Have a Nice Trip

Autres chroniques