IZAKARON

Chaoschrist

IZAKARON a tout d’un groupe prometteur dans son style : Black Metal symphonique assez simple (pour du symphonique) et efficace, manque juste d’un peu de rendu…

Evidemment, les claviers sont dominants. Dans le cas des Russes, il s’agit carrément d’un monopole dont EDF aurait tout à rougir en France il y a encore quelques années... La musique d’ensemble est également très empreint d’un classicisme aujourd’hui notoire chez beaucoup de groupes assez UG de la scène symphonique extrême : vous savez, ce petit côté un peu puéril des claviers que l’on ne retrouve pas chez les grands pontes du genre comme CRADLE OF FILTH et DIMMU BORGIR.
Dans l’ensemble la technique est d’un niveau assez haut pour les claviers, mais les autres instruments font (logiquement) un peu pitié (quoique parfois ça se ressaisit, par exemple sur le morceau 4 avec la basse). Quant aux structures, elles sont dans l’ensemble assez variées dans leur forme, mais reprennent régulièrement une mélodie que le groupe estime pertinente (ex : morceau 2), ce qui tend à installer une certaine lassitude parfois chez l’auditeur, même si personnellement je ne trouve pas que le problème soit très gênant.
Question concept et ambiance par contre, je ne trouve pas que l’ensemble soit très crédible et aucun concept ne sort vraiment de l’album, même si une certaine mélodie et une certaine ambiance sont présentes.
En fait, comme je l’avais déjà laissé comprendre, le seul véritable problème de l’album (et qui est de taille vu le style qui mise naturellement sur cela), c’est un certain manque d’inspiration. Ce n’est pas catastrophique, loin de là, mais si l’ensemble est tout à fait agréable, il manque de bons passages, de bonnes mélodies (même s'il y en a, ex: morceau 8). Bref, de quelque chose qui donne envie d’écouter plusieurs fois l’album sans se lasser, et pas que pour un morceau ou deux. Espérons que ce point sera rectifié lors du prochain album, quoique l’inspiration n’est pas un aspect musical qui s’améliore avec les années, au contraire de la forme.

Un album correct donc, qui manque de bonnes mélodies pour se hisser au-dessus de la masse d’UG symphonique. Vraiment dommage…

par Baalberith, le 28/03/2009

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

PENUMBRA - EmanatePENUMBRA - The Last BewitchmentGRAVEWORM - As The Angels Reach The BeautyGRAVEWORM - Scourge Of MaliceGRAVEWORM - Engraved In BlackTVANGESTE - Damnation Of RegiomontumENSLAVEMENT OF BEAUTY - MegalomaniaMOONSORROW - Suden UniMOONSORROW - Voiamasta Ja KumiastraMOONSORROW - KivenkantajaNOKTURNAL MORTUM - Goat HornsOBSIDIAN GATE - The Nightspectral Voyage

D'autres albums d'ambiance Epique/Fantasy recommandés

BLACK MESSIAH - First War of the WorldBLACK MESSIAH - The Final JourneyBLACK MESSIAH - HeimwehTRYSKELLION - Sur Le Passage De L'AnkoùESPHARES - Par delà le fleuve de la mort...EMYN MUIL - Túrin Turambar Dagnir GlaurungaASTARTE - Rise From WithinASTARTE - Quod Superius, Sicut InferiusRAATE - Demo IBAL-SAGOTH - Starfire Burning Upon the Ice-Veiled Throne of Ultima ThuleBLACK MESSIAH - Oath Of A WarriorMIRZADEH - The Creatures Of Loviatar

Autres chroniques