INQUISITION

Bloodshed Across the Empyrean Altar Beyond the Celestial Zenith

INQUISITION a l’air d’être un groupe intouchable et ultime, et sur beaucoup d’aspect, c’est encore le cas — j’y reviendrais — mais il faut savoir raison garder et reconnaître lorsqu’un groupe perd un peu de sa superbe. C’est le cas ici : INQUISITION déçoit un peu. Ce n'est pas grave, ça reste du INQUISITION, c’est au-dessus de la masse. Mais ça reste moins ultime qu’avant.

Déjà, bravo à eux, ils viennent enfin de battre leur record pour le titre le plus long : Bloodshed Across the Empyrean Altar Beyond the Celestial Zenith. Mais c’est surtout un album d’une grande cohérence et d’une homogénéité rare, c’est une qualité qu’on ne pourra jamais leur reprocher d’ailleurs : leur grande fidélité au style d’origine, fixé il y a plus de 18 ans avec leur premier album. Rares sont les groupes à maintenir le cap aussi longtemps, sans dévier, sans se renier, sans vouloir « expérimenter » quelque chose. INQUISITION le fait, sans se vanter. Ce n’est donc pas ça le problème. Le problème, c’est un manque de transcendance globale qui fait perdre à l’album de son impact au fil des écoutes.

A quelques exceptions près ceci dit. Cet album reste, par bien des aspect, ultime. On retrouve évidemment la patte typique du groupe ("Mystical blood" est terriblement emblématique), on reste touché par les éléments Heavy (trop faibles à mon goût) sur des titres comme "Bloodshed Across the Empyrean Altar Beyond the Celestial Zenith", et on apprécie un mid traumatisant comme celui de "The flames of Infinite Blackness Before Creation", à donner des frissons comme jamais !

Je me demande juste pourquoi ce ne sont quasiment que les seuls éléments bandants de l’album. Pourquoi "Wings of Anu" ou  "The Black Aeon Shall Cleanse" sont-ils si basiques ? Pourquoi la voix de Dagon n’a-t-elle plus la même force que par le passé ? Pourquoi n’y a-t-il pas plus de riffs mémorables ou de passages réellement hypnotiques sur l’ensemble ? Et surtout, pourquoi il y a-t-il deux putains d’outro ?! Cet album est un "pourquoi" permanent. Si on commence à réfléchir sur le pourquoi du comment avec un album d’INQUISTION c’est qu’il y a un problème. L’album nous laisse ainsi facilement décrocher, et malgré ses fulgurances, il se révèle creux trop souvent. Quand on sait de quoi est capable le groupe, c’est d’autant plus dommageable. 

Au final, peut-être le moins bon album d’INQUISITION. Ca reste un black metal impressionnant au premier abord, au-dessus de la mêlée, mais il ne tient clairement pas la longueur, tout a déjà été mieux dit et mieux fait par le passé. Si vous découvrez le groupe avec cet album, ne tardez pas trop pour découvrir les précédentes sorties.

par Blaise, le 08/11/2016

D'autres albums de Black Metal old school recommandés

CLANDESTINE BLAZE - Fist of the Northern DestroyerCLANDESTINE BLAZE - City of SlaughterDARKTHRONE - A Blaze in the Northern SkyDARKTHRONE - Under a Funeral MoonBATHORY - Under the Sign of the Black MarkGORGOROTH - Under the Sign of HellDARKTHRONE - Transilvanian HungerGRAVEN - Reborn Misanthropic SpiritPESTNACHT - Nosophoros, of Blackness and MisanthropyAUTARCIE - Retour en crassePHLEGEIN - From the Land of DeathNADIWRATH - Circle of Pest

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

TSJUDER - Desert Northern HellOV HELL - The Underworld RegimeGLORIOR BELLI - Sundown (The Flock That Welcomes)CAEDES CRUENTA - Skies DaimononSARGEIST - Feeding the Crawling ShadowsZERVM - Nihil Morte CertivmSUBVERTIO DEUS - Psalms of PerditionGORUGOTH - GorugothSARKRISTA / SIELUNVIHOLLINEN - SplitCORPUS DIAVOLIS - RevoluciaRITUALS OF A BLASPHEMER - Mors Inumbratus Supra SpiritusDODSFALL - Den Svarte Skogen

Autres chroniques