INFESTUS

E x | I s t

Ça s’entend rapidement, INFESTUS est un groupe allemand.
Ça s’entend sans difficulté, INFESTUS est lié à la scène suédoise.
Ça ne s’entend vraiment pas, INFESTUS est un one man’s band.

En fait, INFESTUS a été formé en 2003 sur les cendres de DUNKELFRONT, mais alors qu’il était un groupe complet à l’origine, il s’est transformé en entité tenue par le seul Andras. Il s’occupe donc de tous les instruments et des vocaux et on peut lui tirer notre chapeau parce qu’il maîtrise tout à la perfection, où du moins suffisamment bien pour qu’on ait l’impression qu’il y a plusieurs personnes derrière tout ça ! Travailler sans aide ne l’a pas ralenti le moins du monde puisqu’il signe ce premier essai solitaire 3 ans après Chroniken des Ablebens (2008), alors qu'il en avait fallu 4 après Worshiping Times of Old (2004)
Ex/Ist est le deuxième album sortant chez le très sérieux label français Debemur Morti. Il compte ou a compté des cadors dans ses rangs comme HORNA, OLD WAINDS, SPEKTR ou ARCKANUM, et INFESTUS côtoie aussi BLUT AUS NORD, HELL MILITIA ou encore OCTOBER FALLS. Le label continue de signer des groupes venus d’horizons divers mais habités par une aura de black puissant avec une forte personnalité.
INFESTUS s’inscrit facilement dans cette ligne directrice et Andras s’attaque à des thèmes psychologiques tirés de ses expériences personnelles. Ce n’est peut-être pas aussi poussé qu’un ÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞ ou d’un Mescalyne mais il y a un bel effort. Le titre de l’album est un jeu entre l’anglais Exist, et l’ « ancienne existence » du Ex-Ist.
Les 50 minutes que totalisent les 7 titres sont du même acabit : soignées mais encore améliorables. La production propose un son bien chaud, bien ronflant à l’allemande (dans le bon sens du terme) et qui se rapproche de NEGATOR, GEÏST ou LUNAR AURORA. Les compositions en ont aussi un air dans le sens où il y a des riffs mélodiques, mais qui viennent en support à une musique sombre sauce suédoise (WATAIN pour le plus célèbre). Il faut aussi ajouter quelques cassures, breaks ou guitares acoustiques qui pourraient venir des II ou III de SHINING (« Der Blick Hinaus »). Ce genre de mélange est efficace et permet aux titres de s’étirer sur près de 9 minutes à chaque fois, mais sans donner l’impression que le temps est long. Au contraire, c’est le genre d’album qui s’écoute d’une traite sans problème.
Le souci, c’est qu’à part « Down Spiral Depersonification », les morceaux ne vont pas au fond de leurs idées, et on sent qu’il aurait pu y avoir encore plus d’intensité. Il y a des guitares excellentes, des nappes à la LUNAR AURORA qui auraient pu faire plus mal, comme sur « Mirror Mind Reality ». C’est un petit cran en-dessous de ce qui permet de squatter le haut du panier. C’est tout de même un bon challenger qui sera suffisant pour ceux qui aiment le style et qui ont besoin de leur petite dose trimestrielle.
http://www.infestus.com/

par Sakrifiss, le 14/07/2011

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

TAAKE - Nattestid Ser Porten VidTAAKE - ...DoedskvadKHOLD - Mörke Gravers KammerARCKANUM - KostogherMAYHEM - De Mysteriis Dom SathanasOSCULUM INFAME - Axis of BloodWÜRM - Demo '04HORNA - Sanojesi ÄärelleSARGEIST - Satanic Black DevotionSARGEIST - Disciple of the Heinous PathSARGEIST - Let The Devil InSARGEIST - Feeding the Crawling Shadows

D'autres albums d'ambiance Psychologique recommandés

ABSOLUTUS - Pugnare In Iis Quae Obtinere Non PossisPURITAS VIRGINUM - Décennie de SouffranceCHROME WAVES - Chrome WavesARS MORIENDI - Du tréfonds d'un êtreLES CHANTS DE NIHIL - ArmorLES CHANTS DE NIHIL - Propagande ErogèneLES CHANTS DE NIHIL - La Liberte Guidant le Fer LUTOMYSL - CatharsisWOODS OF INFINITY - FörlåtSARKOM - Aggravation Of MindLURKER OF CHALICE - Lurker Of ChaliceSHOGGOTH - Pandemia Of Hatred

Autres chroniques