IN LUNA

Forgotten Lives

IN LUNA est un tout jeune groupe chilien (assez rare pour être noté, du moins quand la qualité est là), dont c’est ici le premier album, après un split l’année passée. Il se compose d’un chanteur (étant notamment le chanteur de MISERE NOBIS) et du maître d’œuvre de SILENCE OF THE OLD MAN. C’est finalement sur un autre label chinois qu’on retrouve ce groupe (habitué à Pest Productions), le style joué étant visiblement apprécié par nos amis chinois…

Ce style est en effet à la fois atmosphérique et empreint de mélodies assez suaves, distillées dans une construction musicale peu élaborée qui insiste d’abord sur l’effet, plutôt que sur la technicité. Non pas que cette dernière soit oubliée, mais le cœur de l’album réside dans une voix criarde (et d’ailleurs bien fichue), associée à un tandem guitares-claviers dont le but est de développer des atmosphères prenantes.

Le style s’apparente ainsi assez visiblement à du « Post-Black », avec quelques passages plus visibles que d’autres (ex : dans le 3e morceau). Avec cette approche aujourd'hui moins originale qu’il y a encore quelques années, IN LUNA s’en sort plutôt bien, en offrant des compositions assez inspirées pour ne pas tomber dans l’oubli. L’aspect mélodique est bien exploité et pertinent, davantage peut-être grâce à l’appui des guitares que des claviers (ex : 4e morceau). Les breaks, intelligents, ajoutent un peu de subtilité. Le rendu des compositions est donc intéressant, vraiment.

Le concept rappelle celui de pas mal de groupes de « Post-Black » (le logo du groupe ne trompera pas !) comme le premier LANTLOSTHE LAST DAYS ou AMESOEURS, c'est-à-dire une sorte de dédale psychologique avec en toile de fond l’urbanisme. Pour le coup, le rendu est bon et il n’est pas compliqué de se plonger dans leur univers.

Le visuel ne nous y aidera que moyennement : dans ce digipack cartonné en triptyque qui ressemble à la qualité d’un digisleeve, seul le fond en filigrane, exploitant justement un concept urbain baigné dans des teintes grises, nous rappelle à quoi nous avons affaire.

Un bon album qui plaira aux fans du genre.

par Baalberith, le 22/10/2016

D'autres albums de Black Rock Metal recommandés

LANTLOS - LantlôsSVARTI LOGHIN - Drifting Through the VoidDEAFHEAVEN - New BermudaLIFELOVER - PulverDEADWOOD - Picturing a Sense of LossFALAISE - My Endless ImmensityMARUNATA - RéminiscenceTRNA - Lose Yourself to Find PeaceTRNA - Earthcult

D'autres albums d'ambiance Cosmique recommandés

HARAKIRI FOR THE SKY - AokigaharaONIRISM - The Well of StarsMESARTHIM - IsolateMESARTHIM - PillarsASTRAL PATH - An Oath to the VoidBLOOD OF KINGU - Sun in the House of the ScorpionELDRIG - UrlagarneBLUT AUS NORD - Memoria Vetusta III: Saturnian PoetryGRIEVANCE - The Phantom NovelsLEVIATHAN (USA) - True Traitor, True WhoreARCKANUM - HelvítismyrkrNUMENOREAN  - Home

Autres chroniques