IMPERIUM DEKADENZ

Meadows of Nostalgia

En 8 années d'activité à ce jour (2013), IMPERIUM DEKADENZ en est à 2 démos, un split et 4 albums avec ce nouveau Meadows of Nostalgia. Jusqu'à présent, le style n'a pas réellement évolué, mais la qualité n'a jamais été suffisante pour accrocher les oreilles les plus exigeantes jusqu'au précédent album, Procella Vadens, même pour les fans du genre. Avec ce 4e album, les Allemands confirment ce constat et montrent qu'ils ont atteint la maturité nécessaire à l'élaboration d'un Black Metal atmosphérique de qualité...

Car musicalement, cet album est indéniablement atmosphérique, bien que quelque passages un peu pagan parsèment l'ensemble. Les riffs sont typiquement Black, tout comme la voix, et se développent tranquillement dans des structures musicales peu complexes mais bien travaillées, avec un nombre de breaks plus que suffisant. Le rythme n'est pas forcément mid-tempo, mais en tout cas privilégie une vitesse de croisière tempérée sur un peu plus de 56 minutes, pour des morceaux de durée variable. Finalement il s'agit d'une musique très classique dans le type, à tous niveaux, mais qui bénéficie d'apports pertinents, comme des chœurs et de la guitare sèche. Cela confère donc une certaine subtilité à leur musique et renforce l'ambiance tout en confortant le travail formel. Bref, il ne manque à tout cela que des riffs plus inspirés et de plus belles mélodies. C'est dommage, mais si les bons passages ne manquent pas, nous ne sommes jamais vraiment transportés musicalement parlant. Le sixième morceau, par exemple, est typiquement ce que l'on aimerait davantage rencontrer dans la musique de ce groupe : un peu de puissance et d'inspiration !

La pochette est belle, très belle ! L'intérieur du livret est également de qualité, tout baigné de tons marrons-noirs pareils à ceux de la pochette, dommage qu'il ne fasse que 8 malheureuses pages et qu'il manque une homogénéité conceptuelle. En effet, il est difficile de s'arrêter à un concept précis à la lecture de l'ensemble. Pour ma part, l'impression générale à l'écoute de l'ambiance et à la lecture visuelle du livret me fait pencher pour quelque chose entre le concept Nature, celui de la mélancolie et le paganisme. L'écoute de la musique permet en tout cas de plonger l'auditeur dans un univers imagé, c'est certain.

Un bon album de Black Metal atmosphérique, plutôt bien fichu sur la forme et dans l'ambiance, mais qui manque un peu d'inspiration pour représenter un passage incontournable pour n'importe quel fan.

par Baalberith, le 02/08/2013

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

ASMUND - Песнь кровиVINTERSORG - Ödemarkens SonMENHIR - ZiuwariCOSMIC CHURCH - YlistysSUMMONING - With Doom We Come THUS DEFILED - Wings Of The NightstormULG - WindarkTOBC - What It's like to Be UndeadPLANETSHINE - Way to NowhereKALMANKANTAJA - WaldeinsamkeitSALE FREUX - VindilisENSLAVED - Vikingligr Veldi

D'autres albums d'ambiance Mélancolique recommandés

SAD - Abandoned and ForgottenSALE FREUX - Adieu, vat !SKYFOREST - AftermathVIOLET COLD - AnomieWOODS OF DESOLATION - As the StarsAUGURE FUNEBRE - Au travers des forêts profondesHYPOMANIE - Calm Down, You Weren't Set on FireOWL'S BLOOD - Cold Night of MeditationDODSFERD - Cursing Your Will to LiveSAD - Devouring the DivineSVARTI LOGHIN - Drifting Through the VoidTRNA - Earthcult

Autres chroniques