IMMORTAL

Damned in black

Un an seulement s'était écoulé après l'épique At the Heart of Winter, et déjà IMMORTAL revenait avec ce Damned In Black. Allait-il réussir à enfoncer le clou, voir à égaler ou surpasser son album précédent ? Y allait-il avoir un revirement de style ?

Autant le dire toute de suite, de mon point de vue cet album n’est pas à la hauteur de son prédécesseur. Bien que plus proche de ce qu'IMMORTAL proposera par la suite, cette sortie fait figure de point faible dans la discographie du groupe. 

Au niveau du style, le son est plus glacial sur cet album que sur le précédent. L'ambiance est plus sombre, moins organique, plus artificielle ; le coté épique et atmosphérique est moins présent. En cause, une influence thrash augmentée, une production compacte et une batterie cinglante. Je ne suis pas fan du son sur cette album, la basse par exemple est bien audible, mais sonne parfois comme une guimbarde (0'35 sur "Against the Tide"). On gagne certes en puissance, mais on s'ennuie assez vite avec des guitares qui semblent se répéter. 

Les riffs justement, atout du précédent, sont ici moins inspirés, plus convenus, plus influencés thrash également, et restent moins en tête. On dirait presque des chutes de l'album précédent. C'est assez surprenant de s'ennuyer d'ailleurs, vu que l'album est court : 36 minutes seulement pour 7 pistes. Mentionnons également les solos qui sont un peu à coté de la plaque ("The Darkness That Embraces Me", "Against The Tide") et la voix, plus agaçante qu'à l'accoutumée. Le travail musical est quand même là et le groupe se donne du mal pour proposer des variations. Le posing habituel refait surface en pochette de l'album, pour notre plus grand déplaisir.

Les points positifs de cet album, car il y en a, sont principalement à chercher du côté de la batterie, Horgh s'en donnant à coeur joie sur cet album ; quelques riffs parviennent tout de même à sortir leur épingle du jeu et nous donnent à regretter que tout l'album ne soit pas de cet acabit.  

Malgré de nombreux défauts, l'album n'est pas désagréable à écouter et certaines pistes sont quand même réussies : "Triumph", "Against The Tide", "The Darkness That Embraces Me", "Damned In Black", restent de bonnes chansons d'IMMORTAL, mais il manque malheureusement un petit quelque chose qui font qu'elles ne prennent pas forcément leur place parmi les tous meilleurs titres du groupe - à part peut être la chanson éponyme. 

Un album dispensable qui pourra plaire aux fans, mais qui reste dans les moins bons du groupe. Les suivants poursuivront dans la même veine en l'améliorant, fort heureusement. 

par obsoletedream, le 09/02/2017

D'autres albums de Black Thrash Metal recommandés

OSIRION - ReconquistaMANZER - Pictavian BastardsTRIUMPHANT - Herald the Unsung

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

AFSKY - SorgULG - WindarkRUNESPELL - Unhallowed Blood OathDEADWOOD - Picturing a Sense of LossWHITE DEATH - White DeathDARK SONORITY - KaosrekviemMIST OF MISERY - Shackles of LifeAU CHAMP DES MORTS - Dans la joieEMPEROR / ENSLAVED - Emperor / Hordanes LandARKONA (POL) - LunarisURFAUST - Der Freiwillige BettlerURFAUST - Trúbadóirí Ólta an Diabhail

Autres chroniques