IMAGO MORTIS

Carnicon

Depuis maintenant seize ans, les Lombards d'IMAGO MORTIS s'exercent à la musique. Leur carrière commence ainsi par cinq démos et un split, avant qu'ils ne sortent leur premier album en 2006. Carnicon, sorti en 2014, est leur 3e opus, et rappelle un peu par sa sonorité et son approche mélodique le Black Metal mélodique sans clavier des années 1990...

Le groupe italien officie en effet dans un style plutôt posé et mélodique, dans un ensemble assez aéré et simple où les breaks sont nombreux. Les riffs s'entendent bien, la production est de qualité. On sent sur ce point un professionnalisme intéressant. La construction musicale d'ensemble s'oriente sur cinq titres seulement, tous assez longs, surtout pour le style, mais ne suit aucun fil directeur mélodique. La symbiose de tout cela est hélas bancale, développant une musique trop molle et consensuelle. La voix n'est pas en reste sur ce dernier point, car en Black elle ne brille pas beaucoup (elle est surtout trop mise en avant pour une qualité trop moyenne), mais les passages clairs, plus ou moins incantatoires, sont pires et coupent en plus la fluidité des structures musicales. Finalement, le rendu musical est vraiment très moyen. Difficile de relever des passages inspirés (contre-exemple : la mélodie principale un peu avant la moitié du 2e morceau), par contre on perd le fil mélodique très rapidement à l'écoute de l'album, pour cette raison justement et parce qu'il n'existe aucune originalité qui pourrait compenser le manque d'efficacité mélodique. Quelques influences vraiment Heavy ne sont de plus pas forcément celles que l'on attendrait pour un tel album...

Visuellement, l'ensemble tient au contraire tout à fait. Rien de bien original ni de trop fouillé, mais la pochette et le livret suivent bien le concept sombre et occulte général présenté dans cet album. Il s'agit quand même d'un livret de 20 pages (là où certains osent encore imposer des digisleeves !) : l'homogénéité des tons marrons-jaunes est intéressante, mais les pages ne se démarquent graphiquement pas assez ; plusieurs d'entre elles n'ont qu'un fond jauni sans grand intérêt. Dommage que l'ambiance ne suive pas. Il est difficile de ressentir un concept comme le leur au sein de leur musique, peut-être que quelques samples et nappes de claviers adéquats auraient été pour le coup judicieux ?

Un album globalement assez moyen malgré le vécu artistique du groupe et le potentiel instrumental engagé. Les moins exigeants des auditeurs apprécieront peut-être mais les plus anciens auront du mal à trouver ce qu'ils recherchent, même si quelques souvenirs leur reviendront en tête.

par Baalberith, le 23/06/2015

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

ARYAN ART - ...I Berem Plodovete Na Nasheto NehajstvoFINSTERFORST - ...Zum Tode HinWINDIR - 1184FOREST OF FOG - AbgründeDER WEG EINER FREIHEIT - AgonieHARAKIRI FOR THE SKY - AokigaharaULVEGR - ArctogaiaLES CHANTS DE NIHIL - ArmorWINDIR - ArntorENISUM - Arpitanian LandsGRIFT - ArvetGALLOWBRAID - Ashen Eidolon

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

EMPEROR - Anthems To The Welkin At DuskEMPEROR - In The Nightside EclipseTAAKE - Nattestid Ser Porten VidTAAKE - ...DoedskvadMARDUK - WarschauIMMORTAL - Sons of Northern DarknessKHOLD - Mörke Gravers KammerLUNAR AURORA - Ars MoriendiLUNAR AURORA - Elixir Of SorrowCATAMENIA - Winternight TragediesDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignENTHRONED - Prophecies of Pagan Fire

Autres chroniques