HUMAN SERPENT

For I​,​ The Misanthropist

Troisième album pour cette formation grecque qui commence à prendre de l’ampleur. Force est de constater que la qualité est toujours au rendez-vous, le groupe devrait facilement convaincre les nouveaux arrivants comme les auditeurs présents depuis le début.

Musicalement parlant, rien de très neuf pourtant : HUMAN SERPENT se range dans l’orthodoxie la plus classique, plutôt dans l’air du temps, à savoir un héritage MGLA assez flagrant, avec des rapprochements à faire du côté de SARGEIST & co et de son compatriote de DODSFERD (pas le côté le plus maladif malheureusement, celui plus "accessible"). Voilà pour la triangulation musicale du groupe. La façon de faire est directe, bien produite (trop pour certains je pense), avec des riffs moteurs, très présents, tranchants et sur-vitaminés. La voix est également très en avant.

Evidemment, HUMAN SERPENT n’en est pas à son premier coup d’essai et cela s’entend. Rien ne semble bancal, tout est à sa place, à l’instar d’un chef d’orchestre le groupe nous transporte facilement d’un bout à l’autre des 36 minutes de l’album, qui passent assez vite. Cette facilité de fonctionnement est aussi sa faiblesse à mon sens, car quelques écoutes suffisent à faire le tour de l’album, qui ne révèlera plus trop de surprise pour un auditeur habitué du style. Le défaut des albums "scolaires" finalement.

Sur l’objet en lui-même il n’y a rien à redire, les habitués des productions du label le savent, le digipack est de qualité comme toujours avec Ogmios. Quelques références anti-chrétiennes et nihilistes parsèment l’artwork afin de renforcer le concept, mais encore une fois, difficile d’y voir actuellement une quelconque singularité dans la démarche. 

Bref, HUMAN SERPENT sort sans aucun doute un album de qualité, travaillé, tant sur le fond que sur la forme, et fait pour plaire aux auditeurs actuels. Mais le groupe risque peut-être de virer dans le trop générique au fil de ses sorties, c’est en tout cas ce que je ne lui souhaite pas. C’est un bon élément de la scène, mais il lui reste encore à devenir indispensable. 

par Blaise, le 28/01/2018

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

TAAKE - Nattestid Ser Porten VidARCKANUM - KostogherSARGEIST - Satanic Black DevotionTAAKE - ...DoedskvadBEHEXEN - By The Blessing Of SatanSARGEIST - Disciple of the Heinous PathBEHEXEN - Rituale Satanum SARGEIST - Let The Devil InSCHRAT - SchattenwahnENTARTUNG - KrypteiaMGLA - With Hearts Toward NonePLAGA - Pożeracze Słońc

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

RIENAUS - SaatanalleCAEDES CRUENTA - Skies DaimononPLAGA - Magia Gwiezdnej EntropiiPLAGA - Pożeracze SłońcCHAOS INVOCATION - Black Mirror HoursFREITOD - Possessed by the Horns of TerrorFALLAKR - LVCAMON - The WorshipTHROMOS - HauresBLASPHEMY - Fallen Angel of DoomSARKRISTA - The Evil IncarnateINQUISITION - Into The Infernal Regions Of The Ancient Cult

Autres chroniques