HORNA

Askel lähempänä Saatanaa

Vingt ans de carrière pour les finlandais d'HORNA ! Le groupe aux mille sorties mené par le mec aux mille projets et fer de lance d'une des scènes les plus intéressantes de ces 10 dernières années. Rien que ça. Oui, le palmarès a de quoi faire rougir et je préfère vous épargner l'avalanche de noms, vous les connaissez de toute façon. Et même si chez HORNA l'inspiration n'a pas toujours été au rendez-vous, rares sont ceux à être restés indifférents devant l'ensemble de son imposante discographie. Pourtant il faut l'avouer, cette sortie m'a bien déçu, d'autant plus qu'HORNA est un groupe qui revient souvent chez moi.

La première chose qui saute aux oreilles, c'est la prise de distance par rapport au précédent album, Sanojesi Äärelle. C'est dommage car celui-ci atteignait des sommets dans le genre, mais de toute façon le groupe a rarement fait deux fois le même album. Certaines compos de divers splits / EP sont proches d'une période donnée, mais concernant les albums à proprement parler chacun possède sa particularité, tout en gardant la patte HORNA. Ici on revient à quelque chose de plus brut, plus direct, en un sens plus instinctif. C'est bien moins accrocheur qu'à l'accoutumée mais il serait faux de dire qu'il n'y a pas de subtilités non plus. Simplement, ces subtilités se révèlent bien fade, presque sans saveur. Cela mène à une linéarité globale rapidement lassante et c'est là tout le problème.

Avant tout, il faut noter l'arrivée de Spellgoth au chant, surtout connu pour ses performances dans PREVALENT RESISTANCE. Les amateurs reconnaitront son timbre de voix par moment, la question que je me pose est s'il est également responsable des hurlements presque incantatoires qui donnent cet aspect occulte à l'ensemble (car Shatraug et le second guitariste sont aussi crédités chanteurs). Quoi qu'il en soit, le résultat n'est gère enthousiasmant, personnellement c'est ce qui m'agace le plus sur ce nouvel opus. On sent que l'effort vocal fourni est important, mais le résultat est bien pauvre et surtout me brouille l'écoute si vous voyez ce que je veux dire. Ces "incantations" n'empêchent d'ailleurs pas l'album de manquer de vigueur, rajouté au rendu linéaire vous imaginez la fatigue que j'ai eut à l'écoute. 

Mais ce qui lèse le plus cet album je pense, en plus d'une banalité et d'une mollesse tenace, c'est un manque de conviction global. Des titres comme "Kuolema Kuoleman Jälkeen" ou "Aamutahden Pyhimys" sont à l'image de l'album : d'une linéarité affligeante, absolument rien pour accrocher un minimum. A part peut être la fin de "Ei Aikaa Kyyneleille" et le riffing sur "Yhdeksäs Portti" qui élèvent le niveau - "un peu plus près de Satan" comme dit le titre de l'album - c'est le néant. Bien trop rares sont les moments de folie. Prenez le début de "Kunnia herralle, kuninkaalle", si la voix ne vous agace pas comme moi c'est excellent, mais trop vite la linéarité s'installe et l'ennui avec, faute de réelle conviction. Il est loin le temps des Kohti... et autres Haudankylmyyden Mailla pourtant pas des plus subtils mais à la conviction certaine, et même Envaatnags... - le grand - et Ääniä Yössä où Satan n'était pas loin, et l'inspiration avec...

En résumé ? Un album un peu juste pour n'importe quel groupe, donc un mauvais album d'HORNA, impossible de mettre la moyenne. Il est indigne du passé de la formation, c'est certainement l'un de ceux que je recommanderais le moins. J'espère que la suite arrivera vite pour que celui-ci ne devienne qu'un lointain souvenir.

par Blaise, le 24/05/2013

D'autres albums de Black Metal old school recommandés

BLOOD OF KINGU - Sun in the House of the ScorpionSHOGGOTH - Pandemia Of HatredMALEFICUM ORGIA - Maleficum OrgiaONE MASTER - Forsaking A Dead WorldAMNION - Burn The ForestIRRLYCHT - IrrlychtZERVM - Nihil Morte CertivmSUPPLICIUM - Atrae PoenaeDEATHCULT (Nor) - Cult of the DragonPAGAN HELLFIRE - The Will of NightCHADENN - ChadennDARKTHRONE - Sardonic Wrath

D'autres albums d'ambiance Occulte recommandés

ABHOR - Ab Luna Lucenti, Ab Noctua ProtectiIMMORTAL - Diabolical Fullmoon MysticismDUX - VintrasNEHËMAH - Light Of A Dead StarALGHAZANTH - Wreath of ThevetatORANSSI PAZUZU - VärähtelijäNYSEIUS - De Divinatione DaemonumARYOS / REGNANT AND THRALL - A Célébration to Lilith von SiriusARYOS - Les Stigmates d'HécateDER WEG EINER FREIHEIT - FinisterreALGHAZANTH - Vinum Intus WOLD - Freermasonry

Autres chroniques