HORDE OF HEL

Blodskam

HORDE OF HEL est un nouveau groupe suédois formé par des musiciens expérimentés sévissant dans d'autres formations venant du death metal ou de black mais ayant très peu fait parler d'elles jusqu'à maintenant. Ils ont décidé de s'éloigner de ce qu'ils faisaient auparavant pour jouer avec les limites du black metal... et les nôtres par la même occasion.

Leur musique n'est ni ridicule ni inaudible, mais manque drôlement d'efficacité. Pourquoi ? L'album est pourtant très bien enrobé. Il débute avec une introduction parlée soutenue par de légères sonorités industrielles qui parsèmeront l'ensemble des 14 titres. Une minute plus tard, on entre dans le vif du sujet. Comme la plupart des titres, nous avons un black metal sombre, très bien produit et soutenu par une voix rappelant celle de Legion et MARDUK. Rien d'étonnant quand on sait que l'ingénieur et producteur en est le bassiste.

Mais attention, ça reste une des deux principales influences car ce n'est pas un clone de ce grand-frère. On pense plus aux Français de SPEKTR avec toutes ces touches expérimentales. "Born again into submission" est un bon exemple. Cependant, HORDE OF HEL va moins loin dans les essais, et il n'en a pas le talent. Il reste trop le cul entre les deux genres, et sur la durée, c'est vite lassant.

En enlevant les quatre intermèdes plus ou moins atmosphéro-industriels, on trouve neuf morceaux qui tentent quelques variations, mais manquent de génie. "The Glory Of Mass Murder" est un cousin de NKVD avec des samples de narration accompagnant une musique de fin du monde. "Dodens Ara" prend des accents orthodoxes et "Ashborn" fait penser à du AD HOMINEM mou. Quelques titres m'ont cependant interpellé et semblé intéressants. "Visdomen kallas döden", qui est le plus long (5.27) et le plus abouti des titres, est toujours agréable à écouter. Il est agrémenté de choeurs et autres vocaux étranges du plus bel effet. Il est bien glauque. Ensuite, il y a "Dod Naturens Val" avec ses parties envolées très différentes du reste de l'album... on dirait presque du sympho !

Finalement, le plus réussi est peut-être le livret. Derrière cette couverture assez banale se cache une vingtaine de pages sans aucune paroles, juste des photos toutes plus malsaines les unes que les autres. Sexe, violence et mort y règnent en maître. Dommage que ce ne soit pas assez bien retransmis dans la musique... Pas mal, mais peut mieux faire.

http://www.myspace.com/heldivine

par Sakrifiss, le 04/01/2010

D'autres albums de Black Metal electronique-industriel recommandés

GERM - WishSAMAEL - Reign Of LightMESARTHIM - IsolateMESARTHIM - PillarsVIOLET COLD - Desperate Dreams

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

LEVIATHAN (Swe) - Far Beyond The LightCLANDESTINE BLAZE - Deliverers Of FaithULVER - Bergtatt - Et Eeventyr I 5 CapitlerMORKEKUNST - MørkekunstKARGVINT - Once Killed SoulsPEST (Swe) - DauðafærðSHINING - I - Within Deep Dark ChambersSHINING - V - HalmstadMORTUALIA - MortualiaANGANTYR - HaevnMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - Make a change...kill yourselfCRAFT - Void

Autres chroniques