HIMINBJORG

Wyrd

Comme le dit si bien la formule : il faut parfois changer pour ne pas changer. Comprendre par là qu'il faut parfois changer dans ses formes pour ne pas changer dans son essence. C'est précisément ce qu'a fait HIMINBJORG tout au long de sa carrière, ce nouvel album le confirme.

Après un Chants d'hier, chants de guerre, chants de la terre... ayant dépassé sans vergogne les limites du genre  avec un certain talent de mon point de vue, contrairement à ce que pensait le camarade Sakrifiss dans sa chronique  HIMINBJORG revient à quelque chose de bien plus classique sur la forme. Pas d'évolution à la ENSLAVED ou autres, le groupe retrouve l'efficacité d'un Golden Age, tout en apportant du neuf, et ça fait du bien !

Le retour aux sources est flagrant dès le départ de « The Sword Of Dignity » et sa force surprenante. On avait presque oublié que HIMINBJORG pouvait sonner viril héhé ! Surtout qu'on enchaine directement avec ce qui représente à mon sens la pièce maîtresse de l'album, à savoir « The World Of Men Without Virtue - The Circle Of Disillusion », titre à tiroir d'une grande richesse, tour à tour puissant, entraînant, enivrant, émouvant, avec son solo très marqué Heavy 80's et d'une grande sensibilité, ce n'est pas moi qui irais trouver ça déplacé c'est certain !

Les titres suivants se succèdent avec le même savoir faire. Les sonorités folkloriques  dont les instruments traditionnels sont assurés par Baptiste Labenne de BOISSON DIVINE et ... Christophe Morvan de SOLDAT LOUIS s'incorporent avec justesse (comprendre sans excès) et offrent la touche de dépaysement nécessaire au genre. Les instants plus lents (« The Mirror Of Suffering », « The Shamanic Whisper ») apportent eux une densité nouvelle à l'atmosphère, rarement entendue chez HIMINBJORG, et les quelques voix claires (« Initiation ») ne sont heureusement pas de trop. Sincèrement, à part la pochette que j'ai un peu du mal à apprivoiser, il n'y a pas de réel reproche à faire sur cet album vu la qualité de l'ensemble.

Un retour en force, en intensité, en fraicheur, et tout en restant soi-même, voilà bien un équilibre difficile à trouver mais cependant atteint par HIMINBJORG. Décidément une véritable personnalité de la scène française dont il serait dommage de se priver.

par Blaise, le 07/04/2015

D'autres albums de Black Metal folklorique recommandés

HEOL TELWEN - An Deiz RuzFINNTROLL - BlodsveptBLACK MESSIAH - First War of the WorldMANEGARM - Havets VargarBLACK MESSIAH - HeimwehTEMNOZOR - Horizons...VALUATIR - IDUB BUK - Idu Na WyPIAREVARACIEN - If No SunFINNTROLL - Jaktens TidFINNTROLL - Midnattens WidunderFINNTROLL - Nattföd

D'autres albums d'ambiance Epique/Fantasy recommandés

HYPERION - Seraphical EuphonyMACABRE OMEN - The Ancient ReturnsTRIUMPHANT - Herald the UnsungWYRMS - Morcar Satoric - Les VI Chemins du CrépusculeFHOI MYORE / WYRMS - Les Limbes Pourpres / Mehxôhorr - Les IV Dimensions CosmogoniquesILDRA - EðellandSA MEUTE - 50 contre 1ETERNUM - Summoning the Wolven SpiritNECROFEAST - SoulwindsTHIASOS DIONYSOS - SatyrESCHATON - UnshakenAORLHAC - A la croisée des vents

Autres chroniques