HELSLAKT

Corruption

 HELSLAKT est un groupe suisse dont j'invite à relire la chro du premier album afin de se rappeler ce qu'il proposait en 2008. Leur black primaire avait su me convaincre et je louais sans retenue leur premier essai. Quelques années plus tard, ils reviennent avec la suite, un Corruption enregistré en 2010 mais enfin dans les bacs en 2012. Et il nous rappelle à quel point l'équilibre de la musique peut être fragile et qu'il suffit de très peu de changements pour que tout se retrouve chamboulé.

 Les ambiances sont encore maladives et torturées, nous donnant l'impression de suivre les pérégrinations d'un malade mental, mais alors qu'il en ressortait sur l'album précédent un plaisir sadique, ces 7 nouveaux titres sont moins contrôlés et plus durs à digérer. Le malade a brisé ses chaînes et il court maintenant en liberté, balafrant tout ce qu'il croise à coup de guitares lourdes et de batterie froide. Les mélodies sont présentes, mais elles sont en retrait, derrière la haine, derrière les vocaux encore plus possédés qu'auparavant. HELSLAKT est lâché, presque en roue libre et ça tâche fortement.

 Les titres sont encore parlants, promettant des moments décadents et angoissants : « Suppression de la Race Hurbaine », « Sainte Démence », « Complaisance dans la Corruption ». C'est boueux et ça parlera à ceux qui ont par exemple apprécié les Coréens de KVELL. Les ambiances suffocantes pourraient donner la nausée au bout d'un moment mais ce n'est pas le cas puisque les morceaux sont courts, avoisinant les 4-5mn. Seul le dernier est bien plus long avec ses 12mn mais il est coupé une première fois par des complaintes claires posées sur des guitares saturées et ses 3 dernières minutes forment une conclusion atmosphérique.

 En ce qui me concerne, la limite a été franchie et je ne suis pas happé par la révolte désespérée de leurs compos primaires. Et si je n'avais pas décidé de le chroniquer, je ne l'aurais pas écouté plus de 3 fois. A noter que le groupe avait sorti cet album après avoir annoncé son split, mais que quelques mois seulement plus tard, il redevenait actif...

par Sakrifiss, le 19/10/2012

D'autres albums de Black Metal old school recommandés

MORRIGAN - CeltsBLUT AUS NORD/REVERENCE - DecorporationWELTMACHT - The Call to BattleDARKTHRONE - Sardonic WrathHETROERTZEN - Flying Across The Misty GardensARMAGEDDA - Only True BelieversARMAGEDDA - Ond Spiritism - Djefvulens SkalderMORKEKUNST - MørkekunstWARLOGHE - Womb Of PestilenceLEVIATHAN (Swe) - Far Beyond The LightDARKTHRONE - The Cult Is AliveTORTURIUM - Misanthropic Angels Burning Winds

D'autres albums d'ambiance Occulte recommandés

DUX - VintrasIMMORTAL - Diabolical Fullmoon MysticismDESOLATION TRIUMPHALIS - Forever Bound To NothingnessNEHËMAH - Light Of A Dead StarARYOS - Les Stigmates d'HécateARYOS / REGNANT AND THRALL - A Célébration to Lilith von SiriusARYOS - Prophétie AcideARYOS - Maître des Dominations CérébralesNYSEIUS - De Divinatione DaemonumHÄMYS - AlkemiaSLAEGT - Beautiful and DamnedSIGH - In Somniphobia

Autres chroniques