HELRUNAR

Frostnacht

Premier album d'un groupe qui n'est plus besoin aujourd'hui de présenter tant il a marqué la scène pagan par son style à la fois travaillé et intelligent. Premier album et donc logiquement un produit moins poussé que les deux suivants, surtout que le dernier, ce qui évidemment ne veut pas dire qu'il soit moins intéressant sur le principe, bien au contraire...

HELRUNAR faisant parti de ces groupes qui s'éloignent dès le départ des canons du Black Metal pagan pour proposer quelque chose de plus réfléchi, on pouvait se douter que nous n'allions pas tomber ici sur un de ces multiples ersatz tout droit sortis du stand enraciné sous un vieux chêne de la Forêt Noire. Ici, le style est tranché, sans claviers mais avec des guitares assurément expressives et de l'acoustique crédible, peut-être malgré tout sous-utilisée dans l'ensemble de l'album. Le son est de qualité, sans être trop stérile, et rend bien une construction musicale aboutie et maîtrisée : aucune linéarité, pas mal de variations de rythme et des breaks pertinents. Les riffs incisifs, dans la veine du style et encore plus du groupe, installent un Black Metal assez froid mais pas dénué d'âme. Bref, tout va pour le mieux s'il n'y avait ce manque d'inspiration. Rien de trop terne non plus, mais le groupe se concentre un peu trop sur la musique elle-même et a tendance à oublier l'efficacité mélodique de ses riffs. Pourtant, nombreux sont ceux qui auraient pu générer quelque chose de marquant. Là, au contraire, c'est bien fichu, on sent bien le talent, mais la sauce mélodique ne prend pas. Quand on sent que ça peut devenir sur ce point intéressant, comme sur les 6e et le 8e morceaux, la mélodie s'étouffe ou est évincée par un nouveau riff moins inspiré. Malgré tout l'ambiance n'est pas absente. C'est la magie du groupe que de nous offrir quelque chose d'à la fois personnel et bien fichu formellement, mais pas creux conceptuellement (au contraire de beaucoup de groupes "pros"). A l'image d'une pochette évocatrice, où le paganisme se mêle à l'ésotérisme et à la Nature, HELRUNAR nous gratifie d'une ambiance qui sans être super affirmée, fleure bon les sous-bois.

Un premier album d'un intérêt certain pour ceux qui ne recherchent pas forcément l'efficacité, mais qui manque d'aboutissement mélodique, d'inspiration. Dans le même genre on préfèrera largement le deuxième album, ou on se tournera définitivement vers la maturité du troisième.

par Baalberith, le 28/03/2011

D'autres albums de Black Metal pagan recommandés

BILSKIRNIR - WotansvolkNACHTFALKE - Wotan's ReturnHIMINBJORG - Where Ravens FlyHEIMDALLS WACHT - Westfälischer SchlachtenlärmHEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel Twee (Land der Nebel)HEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel IWINTERFYLLETH - The Threnody of TriumphYE OLDE RELIC - The SeasonsWINTERFYLLETH - The Mercian Sphere AGALLOCH - The MantleDARKESTRAH - The Great Silk RoadWINTERFYLLETH - The Divination of Antiquity

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

TVANGESTE - Damnation Of RegiomontumFINNTROLL - Midnattens WidunderFINNTROLL - Jaktens TidNOKTURNAL MORTUM - Goat HornsARCKANUM - KostogherLUCIFUGUM - On The Sortilage Of ChristianityFINNTROLL - NattfödENSLAVED - RuunFINNTROLL - Ur Jordens DjupKERMANIA - AhnenwerkFINSTERFORST - WeltenkraftUTLAGR - 1066 - Blood and Iron in Hastings

Autres chroniques