HEIMDALLS WACHT

Ut de graute olle Tied - Deel Twee (Land der Nebel)

Impossible aujourd'hui d’ignorer la discographique d’ungroupe comme HEIMDALLS WACHT. Né en 2005, le groupe allemand a depuis enchaîné pas moins de 5 albums, tous d’un très haut niveau si l’on omet le 5e album justement. C’est pour cela que ce 6e album sorti en 2015, qui a la tâche extrêmement difficile de succéder au magnifique album de 2008 dont il est le second volet (et qui est à ce jour encore leur meilleur album), est terriblement attendu par tous les fans. Nous allons voir qu’il ne parvient pas à approcher ce monument, mais quele groupe a au moins le mérite de faire oublier le passage à vide incarné par Ekte Westfäölske Svatte Metal

3 ans attendus pour un peu plus d’une heure de musique, le prix à payer est finalement assez maigre, d’autant que dès les premières minutes on se rend bien compte que le groupe est revenu à ses premières amours.Le style est froid, ciselé, charnel, sans effets Metal exagérés comme sur le précédent album. Les morceaux sont comme à leur ancienne habitude assez longs, avec un ou deux riffs moteurs principaux autour desquels se développent agréablement les guitares. C’est donc bien mélodique, sans jamais tomber dans les travers de surenchères propres à certains groupes de la scène mélodique. Les morceaux ne présentent pas de musique complexe, mais la maîtrise est très bonne, pour une construction musicale qui est tout sauf linéaire, avec de multiples rebondissements et quelques bons breaks. Le problème vient en fait dela production, qui manque cruellement de relief. Trop métallique, elle ne rend pas hommage à la qualité des riffs développés ici. C’est certainement le principal défaut de l’album, car si les compositions ne sont hélas pas aussi percutantes que par le passé, les mélodies sont presque toujours très intéressantes et touchent toujours juste, accompagnées de bons passages de guitare sèche ou de violoncelle. La voix principale est toujours de qualité, bien caractéristique, maîtrisant le chant en allemand remarquablement. Les ajouts de voix claires sont d’ailleurs tout aussi crédibles. Il en ressort finalement une musique incisive, efficace, dont il se dégage une haine et une puissance presque jouissive sur certains morceaux. Le 5e morceau est à cet égard remarquable.

Visuellement, pas grand-chose à se mettre sous la dent : quelques runes, un ensemble homogène et qui assure le minimum vital d’un point de vue conceptuel, mais c’est tout. A noter que le dessous de CD estnoir, assez rare aujourd'hui. Cela n’empêche pas les Allemands de nous offrirune galette plutôt inspirée dans une ambiance païenne et germanique, qui fleure bon le brouillard et les forêts !

Un très bon album en soi, à n’en point douter, mais il semblerait que le groupe a malheureusement passé sa grande époque ! On s’en contentera volontiers.

par Baalberith, le 16/12/2015

D'autres albums de Black Metal pagan recommandés

HAVUKRUUNU - HavulinnaanPROPHECY - Heathen YearsALDA - :Tahoma:NACHTFALKE - Wotan's ReturnWALDGEFLUSTER - Femundsmarka - Eine Reise in drei KapitelnHEIMDALLS WACHT - GeisterseherHEIMDALLS WACHT - Westfälischer SchlachtenlärmHEIMDALLS WACHT - Nichtorte....oder die Geistreise des RunenschamanenHEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel IHEIMDALLS WACHT - Der Untergang der alten Welt POTENTIAM - BálsýnYE OLDE RELIC - The Seasons

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

UTLAGR - 1066 - Blood and Iron in HastingsKERMANIA - AhnenwerkGRIFT - ArvetCAVERNE - Aux Frontières du MondeFINNTROLL - BlodsveptCAVERNE - Chants des Héros OubliésTVANGESTE - Damnation Of RegiomontumWIEGEDOOD - De doden hebben het goedHEIMDALLS WACHT - Der Untergang der alten Welt AASKEREIA - Dort, wo das alte Böse ruhtWALDGEFLUSTER - Femundsmarka - Eine Reise in drei KapitelnFHOI MYORE - Fhoi Myore

Autres chroniques