HEIMDALLS WACHT

Nichtorte....oder die Geistreise des Runenschamanen

Un quatrième album sous le signe de la maturité ? Le prétendre serait un brin exagéré, mais il faut reconnaître que d'albums en albums leur style se peaufine doucement. Un peu trop doucement, mais le résultat est là...

Le style d'HEIMDALLS WACHT ne change évidemment pas beaucoup : toujours ce Black Metal pagan assez varié dans son approche, tout en respectant un bm résolument conventionnel sur la forme comme sur le fond. Le rythme est dans l'ensemble un peu plus soutenu, voilà une bonne chose, mais pas encore suffisamment. Les riffs sont plus incisifs, plus intéressants aussi, par exemple celui qui intervient un peu avant la moitié du 3e morceau ou au milieu du 4e. Le riff moteur du 6e morceau est quant à lui vraiment ce qu'il fallait au groupe depuis longtemps : voilà quelque chose d'inspiré qui à lui seul consolide tout l'intérêt du morceau. Si seulement ils avaient pu suivre ce modèle sur la totalité de l'album, l'effet aurait été bien meilleur ! Au sein de plus d'une heure de musique, HEIMDALLS WACHT s'arrange pour élaborer une construction musicale niant au mieux toute linéarité sans y arriver complètement, mais de manière largement suffisante. Quelques breaks et passages calmes, de petits morceaux comme le 5e et le 9e, sont à porter à leur crédit. Un point irritant tout de même : la présence d'une voix semi-Heavy Metal assez gênante qui reste hélas trop présente sur certains morceaux. Elle apporte une touche vraiment bien dispensable à une musique qui n'en avait pas besoin, estompant un peu l'ambiance et l'effet d'une voix bm toujours aussi belle et acide et discréditant le rendu des compos. N'exagérons cependant rien quant à son impact, elle n'empêche pas d'apprécier cet album à sa juste valeur. Mais c'est dommage car les morceaux offrent pour la plupart de bons passages (ex : 2e moitié du 3e morceau et du 8e morceau), même si l'on peut relever parfois quelques petits pompages sur d'autres groupes (par exemple dans le 4e morceau, on peut deviner une belle « reprise » de Burzum arrivé aux ¾ ou presque du morceau).

Hormis une pochette un peu sous-réalisée, l'ensemble du visuel est tout à fait plaisant et évocateur : tout en ton noir/gris, il rend bien compte d'un concept toujours aussi païen dans l'esprit et dans la démarche musicale. L'ambiance n'est pas exemplaire, mais de qualité : on y croit, c'est certain.

Voilà certainement l'un des meilleurs albums à ce jour !

par Baalberith, le 18/04/2011

D'autres albums de Black Metal pagan recommandés

PROPHECY - Heathen YearsHEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel Twee (Land der Nebel)WALDGEFLUSTER - Femundsmarka - Eine Reise in drei KapitelnHAVUKRUUNU - HavulinnaanBILSKIRNIR - WotansvolkPANTHEON - Draugrs DaugALDAARON - Nous Reviendrons ImmortelsDARKESTRAH - The Great Silk RoadAORLHAC - A la croisée des ventsBELENOS - Chemins de souffrancePOTENTIAM - BálsýnHEIMDALLS WACHT - Geisterseher

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

ARCKANUM - ÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞBILSKIRNIR - Wotan RedivivusFRIGORIS - WindHEIMDALLS WACHT - Westfälischer SchlachtenlärmFINSTERFORST - WeltenkraftELITE - We Own the MountainsKALMANKANTAJA - WaldeinsamkeitETERNUM - Veil of Ancient DarknessHEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel Twee (Land der Nebel)HEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel IFINNTROLL - Ur Jordens DjupDOWNFALL OF NUR - Umbras de Barbagia

Autres chroniques