HEIMDALLS WACHT

Geisterseher

Une dizaine d’années après ses débuts et autant de sorties, HEIMDALLS WACHT revient avec un nouvel album, le 7è. Cette fois-ci, il a fallu attendre seulement un an, même pas ! Pourquoi pas, certains diraient tant mieux, mais après un Ekte Westfäölske Svatte Metal controversé et un retour en force avec leur Utde graute olle Tied n°2, il aurait peut-être fallu attendre un peu pour peaufiner le successeur. Résultat, ce Geisterseher n’est pas au mieux de sa forme…

Déjà, sans revenir au style très Metal et sans âme (ou presque) de l’antépénultième album ou seules comptaient quelques bonnes mélodies, le côté Metal est bien présent avec son lot de riff saccadés pénibles (en tout cas pour moi). On retrouve ici aussi une voix un peu différente, comme il s’agit d’un nouveau chanteur (celui de NYKTALGIA pour ne pas le citer). Celle-ci n’est pas mauvaise (bien que différente de NYKTALGIA), mais pas aussi bonne que celle d’avant, car elle manque de spontanéité. On retrouve pourtant ce timbre un peu égosillé caractéristique du groupe et les chœurs bien placés, dans un style bien mélodique où la construction musicale est travaillée et agrémentée de pas mal de rebondissements. Les riffs cycliques rebondissent, la batterie cogne et offre un bon potentiel technique (Winterheart, également de NYKTALGIA, a du potentiel, c’est sûr). Bref, sur la forme, à part quelques morceaux plus classiques du groupe (comme le 1er), le contraste avec l’album précédent est (hélas) évident.

Autre problème : le son. Celui-ci est en effet plus chaud et propre qu’à l’habitude, ce qui enlève un l’aspect charnel et incisif du groupe et des bons groupes de pagan en général. Cela nuit un peu au rendu général de la musique. Celle-ci, à l’image du premier morceau, n’a pas perdu de son potentiel mélodique, mais peine à multiplier les bons passages, alors que les moins bons s’affirment. Plusieurs morceaux restent assez bien fichus sur la forme, mais trop propres et Metal, pas assez inspirés malgré quelques bons passages qui manquent souvent de relief.

La pochette est belle, c’est sûr, le groupe nous a de toute façon rarement déçu dans leur discographie de ce côté, mais le reste du visuel n’est pas aussi bon. Certes, l’ensemble est homogène, tout de noir baigné, respectant parfaitement l’homogénéité attendue. Mais si rien ne jure dans le livret de 12pages, jusqu’au posing du groupe, il manque un peu de travail infographiquepour être parfaitement crédible. Côté ambiance, le choix du son porte parcontre clairement préjudice à la qualité du rendu et sans être insipide, il faut faire un effort pour rentrer dans leur concept païen. On est loin d’un Ut de graute olle Tied, II et surtout I !

Un bon album dans l’absolu, mais qui est à (très) fortement relativiser en rapport avec l’ensemble de la discographie de ce qui reste à l’heure actuelle, à mon sens, l’un des meilleurs groupes allemands. On aurait pu penser qu’en recrutant le duo de NYKTALGIA, HEIMDALLS WACHT avait fait une bonne affaire, mais il ne semble pas que ce soit le cas, même si le groupe n’a pas forcément perdu au change. Je ne sais pas si HEIMDALLS WACHT a décidé de faire un album plus Metal tous les deux albums, mais si c’est le cas, le prochain est à attendre de toute urgence !

On pourrait se dire avant de l’écouter qu’il est étonnant que le groupe ait signé sur Trollzorn, un label habitué davantage à des groupes moyens et peu intègres, insipides et dotés d’un bon son, mais après une ou deux écoutes on comprend mieux. Ce qui est plus étrange par contre, c’est que HEIMDALLS WACHT ait voulu signé chez eux, à moins que cela n’annonce un changement de cap. Dans tous les cas, même si cet album est  loin d’être le meilleur des Allemands, cela permettra toujours à Trollzorn de gonfler un peu leur écurie…


par Baalberith, le 25/12/2016

D'autres albums de Black Metal pagan recommandés

BATHORY - Blood Fire DeathHEGEMON - Contemptus MundiHEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel IHEIMDALLS WACHT - Nichtorte....oder die Geistreise des RunenschamanenBELENOS - SpicilegeAORLHAC - A la croisée des ventsYE OLDE RELIC - The SeasonsPOTENTIAM - BálsýnWINTERFYLLETH - The Mercian Sphere HAVUKRUUNU - HavulinnaanHEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel Twee (Land der Nebel)ALDAARON - Nous Reviendrons Immortels

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

KERMANIA - AhnenwerkORTHANC - L'amorce du DéclinCAVERNE - Aux Frontières du MondeNECROPOLE - OstaraCAVERNE - Chants des Héros OubliésPAGAN BLOOD - Lords of the SeasBILSKIRNIR - Wotan RedivivusETERNUM - Veil of Ancient DarknessFHOI MYORE - Fhoi MyoreHAVUKRUUNU - HavulinnaanKRODA - SchwartzpfadARCKANUM - ÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞ

Autres chroniques