HECATE ENTHRONED

Upon Promethean Shores - Unscriptured Waters

A la sortie de cet album, HECATE ENTHRONED a été injustement taxé de « clone de CRADLE OF FILTH » de la part d'auditeurs encore peu habitués à ce style et qui avaient été marqués par la voix particulière de Dani que l'on retrouve en partie ici, sur ce premier essai. Certes, les similitudes existent et il serait faux de nier un rapprochement, mais de la musique au concept, HECATE ENTHRONED n'est pas du CRADLE OF FILTH.

D'un point de vue musical, le clavier domine et la voix est assez aigüe, mais pas encore au point où elle le sera avec les deux albums suivants. Cette dernière accompagne en tout cas très bien une musique assez immersive. Le clavier, donc, fait l'essentiel du boulot pour une musique assez charnelle qui reste l'œuvre d'adolescents. Ca se sent sur la forme, mais c'est du Black Metal et non du free jazz donc ce n'est absolument pas gênant. Au contraire, on décèle ici une sincérité musicale tout à fait crédible. Le structures sont simples et classiques, avec un bon fil directeur mais guère de grande variété musicale. Cependant, les breaks et les rebondissements opérés le sont avec justesse. Quelques lourdeurs sont repérables, par exemple dans le 4e morceau (par exemple avec le jeu de batterie), mais rien de bien méchant. Niveau composition, le rendu est très intéressant et on ne s'ennuie pas un seul instant. Le 3e morceau « A graven winter » représente le summum de l'inspiration dont sont dotés les 6 bonhommes de ce line-up, mais les 5 autres sont également très plaisants.

Le concept est également différent de celui de CRADLE OF FILTH : là où la bande à Dani traite du vampirisme et d'un gothique résolument romantique ou presque, HECATE ENTHRONED met en scène en Black Metal sombre dont l'aspect gothique est bien plus orienté sur l'aspect médiéval dans le sens où l'entendaient les tenants du mouvement au XIXe siècle : pas de vampires ou de sensualité, mais un attrait pour les ruines et l'énigme des temps médiévaux tels que pouvaient le mettre en avant des peintres comme Caspar David Friedrich. La superbe pochette de cet opus (dont le livret ne représente pas une digne prolongation) en est un excellent témoin !

Voilà donc un premier essai tout à fait agréable pour les fans de bm atmosphérique d'ambiance et de mélodies ! Dommage qu'il ne fasse que 30 bonnes minutes...

 

par Baalberith, le 14/05/2012

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

EMPEROR - In The Nightside EclipseTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritSETH - Les Blessures de L'AmeSETH - By Fire, Power Shall Be...ASTARTE - Rise From WithinASTARTE - Quod Superius, Sicut InferiusVORDVEN - Towards The Frozen StreamsTHYRFING - Valdr GalgaMORGUL - Lost In The Shadows GreyMORGUL - Parody Of The MassLUNAR AURORA - Ars Moriendi

D'autres albums d'ambiance Gothique/Romantique recommandés

ASGAROTH - Absence Spells Beyond. . .YOUR SHAPELESS BEAUTY - My Swan SongYOUR SHAPELESS BEAUTY - Sycamore GroveHORTUS ANIMAE - Waltzing MephistoHECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...HECATE ENTHRONED - Dark Requiems And Unsilent MassacreCRADLE OF FILTH - The Principle Of Evil Made FleshCRADLE OF FILTH - Vempire (Or Dark Faerytales In Phallustein)LOVE LIES BLEEDING - S . I . N .MORGUL - The Horror GrandeurENSLAVEMENT OF BEAUTY - MegalomaniaANOREXIA NERVOSA - Redemption Process

Autres chroniques