GRIS

A l'âme enflammée, l'âme constellée...

Les deux compères québécois de NIFLHEIM ont parcouru beaucoup de chemin depuis 2006 et la création de GRIS. Après un remarqué premier album, Il Était une Forêt..., sorti en 2007, ceux-ci reviennent 6 ans après avec un deuxième album de plus d'une 1h20, qui s'est d'ailleurs fait beaucoup attendre ! En général, ce genre d'essai gratifie l'auditeur de longues plages ambiant presque inutiles, mais là non, à l'instar d'un ARKHETH en 2010, les Québécois nous plonge dans une musique 100% travaillée.

Nous allons évidemment considérer l'œuvre dans son ensemble et non chaque CD séparément (car l'album ne tenant pas sur un seul CD, deux ont été bien sûr nécessaires), d'autant que rien musicalement ne justifie qu'on ne le fasse pas...

Un pas donc a été franchi avec ce nouvel album, notamment avec un travail évident sur la forme. Les structures sont fouillées avec un attrait particulier pour la guitare sèche et, secondairement, le violon. Les morceaux varient de moins de deux minutes à plus de quinze, ce qui démontre une volonté de ne suivre aucun schéma préétabli. On aurait presque envie d'y reconnaître par moments, grâce à la construction musicale et à la grande subtilité qui se dégage de cette musique, une résurgence des PINK FLOYD allié à de la musique symphonique proche de certaines BO. A côté de cela, ou plutôt dans cela, il y a bien sûr la dose de Black Metal essentielle pour album qui se respecte ici dans nos colonnes. Là, c'est irrémédiablement du mid-tempo qui sévit, accompagnant des riffs typiques du Black et une linéarité guitaristique qui ne fait aucun doute sur leur accointance musicale essentielle. Le principal est qu'en définitif, tout cela se marie plutôt bien et en effet rien ne choque, rien ne dénote, tout concorde, ou presque...

Car on pourrait reprocher à cette musique deux choses. D'abord que pour du GRIS, c'est quand même bien trop sage et conventionnel. Nous avions été habitués avec le premier album à plus d'audace dans les voix et surtout dans les approches musicales, à plus de contrastes et de profondeur. Le professionnalisme de cet album empêche finalement que se lâche la fureur qu'on aurait pu attendre d'eux. Ensuite, le manque d'inspiration : sans être insipide, loin s'en faut si on omet quelques passages un peu trop lourd (ex : dans le 4e morceau), il manque à cette œuvre de bonnes mélodies marquantes et cette flamme que l'on retrouve dans les grands groupes. De nombreux passages, enfin, paraîtront soporifiques à plus d'un auditeur.

GRIS, c'est gris. Il s'agit en effet des tons principaux du visuel de leur album dont le concept cosmique est relativement bien rendu mais sans excès. Une pochette qui ouvre la réflexion métaphysique, quelques légers symboles ésotériques, des images de fond entre pierre et feu, et l'imagination fait le reste. Comme souvent avec ce concept, pas beaucoup d'éléments évocateurs font surface et permettent de faire du visuel un grand moment de contemplation. Mais l'essentiel est là. Du point de vue de l'ambiance, le niveau est très bon : c'est prenant, introspectif et subtile. Même si ce n'est pas le but des musiciens, je trouve parfois dans l'utilisation des violons un charme très asiatique tout à fait délicieux. Il ne manque qu'un peu d'images cérébrales plus précises, un concept plus affermi, pour nous faire réellement voyager dans univers bien ciblé, ce qui n'est, je pense, pas leur intention.

Un bon album au final, vraiment, plutôt prenant. Mais il manque de l'efficacité pour en faire un album réellement marquant. Attention à ne pas privilégier la forme sur le fond, car le Black Metal reste d'abord une affaire de fond.

par Baalberith, le 14/10/2013

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

MOONSORROW - V: HävitettyEQUILIBRIUM - Turis FratyrMIRZADEH - The Creatures Of LoviatarLIMBONIC ART - Moon In The ScorpioBLOOD STAINED DUSK - Black Faith InquisitionPENUMBRA - EmanateTVANGESTE - Damnation Of RegiomontumLOVE LIES BLEEDING - S . I . N .HORTUS ANIMAE - Waltzing MephistoESPHARES - Par delà le fleuve de la mort...ANOREXIA NERVOSA - Redemption ProcessCHTHONIC - Mirror of Retribution

D'autres albums d'ambiance Cosmique recommandés

FRIGORIS - Nur ein Moment...HARAKIRI FOR THE SKY - AokigaharaMESARTHIM - PillarsIN LUNA - Forgotten LivesLANTLOS - LantlôsARCKANUM - HelvítismyrkrTRANSCENDING BIZARRE? - The serpent's manifoldVARGNATT - GrausammlerELDRIG - UrlagarneASTRAL PATH - An Oath to the VoidFALAISE - My Endless ImmensityNUMENOREAN  - Home

Autres chroniques