GRAVEWORM

Scourge Of Malice

Difficile de proposer ici une chronique bien développée, tant cet album ressemble au précédent. Alors certes, toutes les louanges évoquées sur As the Angels Reach the Beauty sont valables ici : musique bien symphonique et subtile au sein de laquelle les claviers possèdent le rôle principal ; mélodies prenantes et compositions très inspirées et raffinées (j'ai toujours un petit faible pour le magnifique 6e morceau, qui me fait vibrer à chaque écoute !) ; voix bien haineuse et puissante de toute beauté. Les violons, par dosages intelligents, offrent encore une fois une participation bienvenue pour la musique comme pour le concept. De même, l'ajout de piano, de cornemuse et de guitare sèche (même de chants grégoriens, hélas en morceau indépendant), s'intègrent parfaitement. D'ailleurs les structures musicales sont toujours bien travaillées et très efficaces. Dans le 5e morceau, instrumental, la chose est évidente !

Insistons donc sur les éléments de cet opus qui semblent, non pas différer du 1er album, mais qui viennent nuancer ce constat de similitude. Tout d'abord, si l'ensemble reste plutôt posé et peu violent, le dernier morceau est au contraire un bon coup de pied donné dans les fesses ! Avec la très belle voix de Stefan, cela sied admirablement : un exemple à suivre, mais qui ne le sera hélas pourtant pas !

C'est aussi le 1er album à intégrer une reprise. Moi qui suis un opposant assez acharné de cette tendance, je dois reconnaître que la reprise de Fear of the dark d'IRON MAIDEN est de toute beauté. Au risque de choquer les fans, je dirais même carrément meilleure que l'original ! C'est assez rare pour être noté, mais ça montre le talent du groupe.

Conceptuellement, nous avons toujours ici droit à quelque chose de gothique, mais cette fois-ci davantage sombre qu'épique. On  se rapprocherait presque d'un concept vampirique, sans aller jusqu'à être aussi probant que sur les premiers albums de CRADLE OF FILTH. Dommage que le visuel soit aussi peu qualitatif. En effet, si les tons sombres de l'ensemble sont une bonne chose, le livret est d'une grande pauvreté et la pochette, vraiment pas terrible ! Il ne reste donc que notre imagination pour nous emporter dans cette musique pourtant bien immersive.

Le meilleur de GRAVEWORM avec As the Angels Reach the Beauty. A vous de faire votre choix !

par Baalberith, le 06/06/2012

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

PENUMBRA - EmanatePENUMBRA - The Last BewitchmentGRAVEWORM - As The Angels Reach The BeautyGRAVEWORM - Engraved In BlackTVANGESTE - Damnation Of RegiomontumENSLAVEMENT OF BEAUTY - MegalomaniaMOONSORROW - Suden UniMOONSORROW - Voiamasta Ja KumiastraMOONSORROW - KivenkantajaNOKTURNAL MORTUM - Goat HornsOBSIDIAN GATE - The Nightspectral VoyageOBSIDIAN GATE - Colossal Christhunt

D'autres albums d'ambiance Gothique/Romantique recommandés

GRAVEWORM - When Daylight's GoneHORTUS ANIMAE - Waltzing MephistoCRADLE OF FILTH - Vempire (Or Dark Faerytales In Phallustein)HECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...CRADLE OF FILTH - The Principle Of Evil Made FleshPENUMBRA - The Last BewitchmentMORGUL - The Horror GrandeurTARTAROS - The Grand Psychotic CastleYOUR SHAPELESS BEAUTY - Sycamore GroveLOVE LIES BLEEDING - S . I . N .ANOREXIA NERVOSA - Redemption ProcessMORGUL - Parody Of The Mass

Autres chroniques