GRAVEWORM

Engraved In Black

La logique est respectée : au regard de la qualité de GRAVEWORM et de son accessibilité, de ses qualités formelles et son orientation assez consensuelle pour le public Metal, il est naturel que de gros labels s'intéressent au groupe. C'est donc Nuclear Blast qui finit par le signer...

Quel changement avec cette signature ?

Ma foi pas grand-chose si ce n'est peut-être un peu plus de professionnalisme (cf. une production nickelle, des structures musicales plus que jamais fluides), mais on reste vraiment dans la veine habituelle, aussi bien sur le fond que sur la forme. Tant mieux ! La subtilité reste toute entière, pour une musique toujours d'abord fondée sur la symphonie des claviers et peu enclines à plonger dans l'originalité. Les breaks (très atmosphériques, parfois à la cornemuse) et les transitions se font en douceur (c'est seulement dommage qu'ils ne soient pas davantage présents au sein des morceaux plutôt qu'en morceaux-mêmes), les guitares accompagnant très bien l'ensemble. Cette musique limpide avec les nappes de clavier en arrière-fond et des mélodies accrocheuses et omniprésentes ne déçoit toujours pas ! La voix est toujours aussi puissante et la voix grave est peut-être plus présente, mais toujours (également) aussi bien faite, ce qui est loin d'être courant dans le Black Metal. Enfin, et la chose n'est évidemment pas secondaire, les compositions sont inspirées, basées encore une fois sur des mélodies reconnaissables et très bien fichues.

GRAVEWORM respecte son contrat : il offre aux fans ce qu'ils sont venus chercher !

Et ce que les fans recherchent chez GRAVEWORM, c'est également une ambiance bien établie. De ce côté, aucun problème : grâce à un concept très proche de celui d'un HECATE ENTHRONED (cimetières bien gothiques), GRAVEWORM emporte facilement l'auditeur dans son univers. Le gros avantage en plus ici, et c'est une première pour le groupe (!), c'est le visuel qui est de qualité. Il manque certes d'un peu de travail dans le livret, mais l'ensemble est crédible, assez bien fichu et plongé dans des tons marron crédibles et agréables. Comme quoi on peut faire bien avec pas grand-chose !

Bref, ici GRAVEWORM fait du GRAVEWORM, pour notre plus grand plaisir ! A posséder !

par Baalberith, le 21/06/2012

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

ESPHARES - Par delà le fleuve de la mort...WINDRIDER - To New Lands... SKYFOREST - AftermathMESARTHIM - AbsenceHORTUS ANIMAE - Waltzing MephistoCRADLE OF FILTH - Vempire (Or Dark Faerytales In Phallustein)DIMMU BORGIR - StormblastBAL-SAGOTH - Starfire Burning Upon the Ice-Veiled Throne of Ultima ThuleLOVE LIES BLEEDING - S . I . N .OLD MAN'S CHILD - Revelation 666 - The Curse Of DamnationMORGUL - The Horror GrandeurMOONSORROW - Jumalten aika

D'autres albums d'ambiance Gothique/Romantique recommandés

ANOREXIA NERVOSA - DrudenhausPENUMBRA - The Last BewitchmentGRAVEWORM - When Daylight's GoneGRAVEWORM - As The Angels Reach The BeautyGRAVEWORM - Scourge Of MaliceENSLAVEMENT OF BEAUTY - MegalomaniaTARTAROS - The Grand Psychotic CastleVAMPIRIA - Among MortalsCRADLE OF FILTH - The Principle Of Evil Made FleshCRADLE OF FILTH - Vempire (Or Dark Faerytales In Phallustein)CRADLE OF FILTH - Dusk And Her EmbraceCRADLE OF FILTH - Cruelty And The Beast

Autres chroniques