GRAVDAL

Torturmantra

GRAVDAL est peut-être un groupe encore jeune, né en 2005, il sait très bien ce qu’il veut et où il va. Tout d’abord, il a décidé de ne pas renier sa nationalité et sert un BM à la Norvégienne, sachant être agressive. Mais il a aussi estimé qu’il serait plus efficace de sonner « 2010 ».

 Du coup, les 5 gaillards balancent des titres très carrés, pensés au millimètre près, très professionnel et avec une prod’ qui suit la marche. C’est indéniable, chaque musicien maîtrise son instrument et sur les premiers titres, ils nous le prouvent avec un peu de maladresse. Les morceaux y sont directs, avec la technique qui domine sur l’ambiance. Les influences death et thrash y sont évidentes, mais pas trop mises en avant, juste ce qu’il faut pour que quelqu’un comme moi qui n’aime pas ces styles ne parte pas en courant. Bon, c’est vrai que le petit souci c’est que dès la moitié du deuxième titre, l’attention se perd, mais GRAVDAL a eu l’intelligence de varier sur la suite de l’album.
Tout d’abord arrive le 4ème morceau, « Mishandlet », qui attire l’attention très vite. Il débute avec un tempo bien lent et pour la première fois, la musique sent la crasse. Les vocaux débutent, et… ce ne sont pas les mêmes ! Ce sont ceux de Kvarforth de SHINING. Il est parvenu à trouver un trou dans son emploi du temps entre un enregistrement de LISVNEKAD, SKIT LIV et THE SARCOPHAGUS, et il a accepté de faire une apparition chez GRAVDAL aussi. Si cette participation a le mérite de briser la monotonie qui pointait, elle a de méchants effets pervers. Déjà, Kvarforth, quoi ! J’aime beaucoup ses vocaux, mais l’entendre au four et au moulin, ça commence à faire ! Ensuite, le style du titre est un peu trop éloigné des autres et on a plus l’impression d’écouter un titre écrit pour le chanteur qu’un titre du groupe interprété par lui. Enfin, les compétences de monsieur SHINING étant supérieures à celles du chanteur attitré de GRAVDAL, ce dernier perd en crédibilité lorsqu’il réapparaît sur les morceaux suivants…
 Et effectivement, après ce bon morceau, on revient à du moins passionnant, de la musique très bien interprétée mais qui ne marque pas. Il n’y a que sur les deux derniers que l’on retrouve l’envie de jouer avec les ambiances et que des breaks et mid-tempo viennent ajouter en variété.

 Cet album de 40mn s’écoute donc agréablement, mais sans devenir un incontournable. A se mettre de temps à autres quand on veut varier un peu...
http://www.myspace.com/gravdal

par Sakrifiss, le 01/11/2010

D'autres albums de Black Metal brutal recommandés

HANDFUL OF HATE - You Will BleedHOLDAAR - Year 120-thHAGL - IrminsulLES CHANTS DE NIHIL - La Liberte Guidant le Fer AMNION - Cryptic WanderingsVALKYRJA - The Invocation of DemiseSARKOM - Aggravation Of MindN.K.V.D. - VlastTSJUDER - Legion HelveteTSJUDER - Desert Northern HellSATYRICON - The Age of NeroNEGATOR - Die Eisernen Verse

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

ANGELSCOURGE - Seraph ImpalerRIENAUS - Saatanalle1349 - HellfireWATAIN - Casus LuciferiFÖRGJORD - UhripuuDARKTHRONE - Under a Funeral MoonGLORIOR BELLI - Sundown (The Flock That Welcomes)GORGOROTH - Under the Sign of HellOSCULUM INFAME - Axis of BloodPHLEGEIN - From the Land of DeathFALLAKR - LVCLUCIFERIAN RITES - When the Light Dies

Autres chroniques