GODKILLER

The Rebirth of the Middle Ages

The Rebirth of the Middle Ages sonne comme une cloche dans la mémoire de beaucoup de fans. Qui ne se souvient pas cette année 1996 et cet ep d'à peine 20 minutes ? Qui ne se souvient pas cette musique à la fois simple et enivrante qui nous faisait alors reprendre en chœurs « We are the Black Knights ! ... We are born to dominate ! » ?

Tout dans ce petit opus fleure bon la Grande Epoque, celle où l'on ne se prenait pas la tête avec la forme pour privilégier l'impact des mélodies et de l'ambiance. Non que je verse ici dans la nostalgie, chaque époque à son bon et son mauvais et tout n'était pas forcément bon à la fin des années 1990. Mais force est de constater que cet album nous rappelle combien il est vain de vouloir toujours courir à la recherche de la forme quand le fond n'y est pas ! Bref, structures simples, rythme assez posé, voix bien tranchée mise en avant et riffs très reconnaissables qui balancent des mélodies reconnaissables avec un son froid comme on le faisait alors... Le charme est là ! Pas vraiment mélodique, pas encore trop atmosphérique, il n'est finalement pas aisé de catégoriser le premier ep de GODKILLER. Ce qui est certain, c'est que l'inspiration y est présente avec de bons morceaux et certains passages dignes d'hymnes. C'est organique, efficace, avec malgré tout une construction musicale suffisante pour ne pas verser dans le ridicule. Bien-sûr, ça aurait mérité plus de boulot, plus d'approfondissement, une vraie batterie, etc..., mais c'est finalement ça qui en fait le charme. On en dirait autant des premiers essais de BURZUM dont cet ep est très proche, jusque dans la voix. Le visuel est lui aussi très simple : seule la pochette apporte un petit caractère agréable, avec le posing (aujourd'hui tellement classique !). A l'image de beaucoup d'albums français de cette époque, elle met en avant un concept à la fois guerrier et médiéval qui est plutôt bien rendu musicalement.

Un bon parfum de jeunesse et de sincérité qui n'est pas sans rappeler les vieux BURZUM, et qui démontre un dosage intelligent des différents éléments exploités. Que du bonheur quand on passe les défauts structurels et le temps très court de l'œuvre !

par Baalberith, le 05/07/2012

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

SUMMONING - Oath BoundEMPEROR - In The Nightside EclipseBURZUM - Hvis Lyset Tar OssSUMMONING - Let Mortal Heroes Sing Your FameDRAPSNATT - Hymner Till UndergångenSUMMONING - Old Mornings DawnLYRINX / ELYSIAN BLAZE / D.O.R - Universal AbsenceWOODS OF DESOLATION - Torn Beyond ReasonBLUT AUS NORD - Memoria Vetusta I: Fathers of the Icy AgeSATYRICON - The ShadowthroneHECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...HECATE ENTHRONED - Dark Requiems And Unsilent Massacre

D'autres albums d'ambiance Médiévale recommandés

LUNAR AURORA - AndachtDARKENHOLD - CastellumSATYRICON - Dark Medieval TimesPESTE NOIRE - La Sanie des siècles - Panégyrique de la dégénérescenceDARKENHOLD - Memoria SylvarumSUHNOPFER - Offertoire

Autres chroniques