GLORIOR BELLI

Meet Us at the Southern Sign

Ces dernières années, GLORIOR BELLI s'est fait remarqué comme une valeur montante de la scène française. Leur rapprochement avec la scène orthodoxe suédoise sur Manifesting the Raging Beast a été globalement apprécié et salué (dans ces pages également). Le successeur se faisait donc logiquement attendre. Mais pour un style très en vogue à l'époque (combien de ONDSKAPT, FUNERAL MIST, MERRIMACK et j'en passe ?), le risque de tourner en rond n'était pas loin. Infestuus (rebaptisé récemment J.), tête pensante du projet, l'a bien compris. Il décide de mettre fin à OBSCURUS ADVOCAM, un de ses projets, pour laisser s'exprimer pleinement sa personnalité via GLORIOR BELLI. Un pari risqué, mais amplement réussi en ce qui me concerne.

C'est réussi aussi niveau label, puisqu'après avoir été chez Southern Lord, c'est chez Candlelight que sortira ce nouvel album. Un sacré bond en avant pour le groupe. Mais que nous réserve-t-il alors ce petit nouveau ?

Déjà un changement de style. Si la patte orthodoxe n'a pas réellement disparue, c'est surtout au niveau des mélanges que cet album se caractérise. La chaleur du sud Américain viens envahir le froid de la Suède, sans pour autant faire disparaitre l'aspect "occulte" de la musique. Des sonorités blues, southern rock diront certains, se retrouvent tout au long de l'album. Les guitares miaulent, les parties blastées sont toujours là et sont efficaces, tout en alourdissant l'ambiance, la voix rocailleuse d'Infestuus reste fidèle à elle-même, toujours aussi maîtrisée. Les changements de rythme sont fréquents et tiennent en haleine sur les pourtant 50 minutes de l'album, certains breaks sont tout simplement jouissifs ("There is but One Light") et les quelques instrumentaux ("Swamp that Shame" "My True Essence") renforcent vraiment l'atmosphère hostile de l'album par des mélodies aussi chaleureuses que sinistres.

Un album qui nous rappel que la mort ce n'est pas seulement le froid et la nuit, c'est aussi la chaleur et la sècheresse, et que ça peut être tout aussi angoissant.

A noté également un très bel artwork, vintage, qui colle complètement à l'ambiance de l'album. Bref, une bonne surprise pour un groupe qu'on n'attendais pas là, et qui s'en sort à merveille. Chapeau bas !

par Blaise, le 03/11/2012

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

SENTIMEN BELTZA  - Zulo beltz eta sakon honetanMGLA - With Hearts Toward NoneWHITE DEATH - White DeathLUCIFERIAN RITES - When the Light DiesELITE - We Own the MountainsPROPAST - Věstnik PreispodnjiOBSCURUS ADVOCAM - Verbia DaemonicusFÖRGJORD - UhripuuLEVIATHAN (USA) - True Traitor, True WhoreTHE MARTYRIUM - TodesrunenKRIEG - The IsolationistSARKRISTA - The Evil Incarnate

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

HANDFUL OF HATE - You Will BleedMGLA - With Hearts Toward NoneOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftCATAMENIA - Winternight TragediesTHUS DEFILED - Wings Of The NightstormVINTERLAND - Wings Of Sorrow  - Welcome My Last ChapiterULG - WindarkWHITE DEATH - White DeathULVEGR - Where the Icecold Blood StormsDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeTOBC - What It's like to Be Undead

Autres chroniques