GJENFERDSEL

I

Si la scène norvégienne compte de nombreux pontes du black metal (bien souvent déchus) dans ses rangs, tels les mythiques DARKTHRONE, GORGOROTH, MAYHEM etc., on retrouve également dans ce pays du Nord de nombreux combos oubliés, laissés de côté, à tort ou pas. GJENFERDSEL, humble groupe formé en 2002, fait partie de cette catégorie. Après une démo, le groupe sort en 2006 son premier album, simplement intitulé I, sur Ketzer Records.

On passera sur la magnifique, bien que classique, pochette pour s'attaquer directement à la musique. Le groupe joue une sorte de black viking sans fioriture. Pas de voix claire, pas de claviers ; ici juste la formation classique de black metal. Les riffs sont quant à eux décidemment payens et ne vont pas sans rappeler les compatriotes de GJENFERDSEL, KAMPFAR. Et le mot est faible. La ressemblance avec KAMPFAR est vraiment frappante. TOUS les riffs de ce I font irrémédiablement penser à la désormais quasi-légendaire formation. Avec cette référence, difficile de faire quelque chose de mauvais ! Le black metal mid-tempo servi par GJENFERDSEL est donc tout à fait appréciable, certains riffs sont vraiment très bons, quelques leads bien sentis par-ci par-là, et une bonne utilisation de la basse qui est très intelligible (chose assez rare pour être remarquée). Les morceaux « Deathbound » et « Bak Skoddelagte Fjell » notamment ressortent de cet opus, grâce au côté « hymne » qu'on apprécie tant chez les groupes de ce type.

Vous l'aurez compris, GJENFERDSEL est loin d'être une référence d'originalité. Si la plupart des riffs sont plutôt délectables, ils auront du mal à vous tenir en haleine pendant les 8 chansons de cet album comme le ferait un Fra Underverdenen ou un Mellom Skogkledde Aaser. L'étonnement du début se mue assez vite en lassitude. En effet, le rythme change très peu, et la formule reste la même du début à la fin de l'album, à part sur la plutôt conventionnelle acoustique « Thurs », qui fait penser à un sous-Kveldssanger (ULVER pour ceux qui ne suivent pas). Certains titres sont également assez moyens, comme « Dödshymne », sans surprise, sans réelles émotions.

Ce premier opus de GJENFERDSEL est un album qui s'écoute sans prise de tête, car une écoute trop attentivement entraînera irrémédiablement un certain ennui. Bien qu'assez réussi, ce I est loin d'être un indispensable, à réserver aux fanatiques de KAMPFAR qui n'en peuvent plus d'attendre de nouveaux albums !

par Jankowitch, le 11/10/2010

D'autres albums de Black Metal pagan recommandés

HIMINBJORG - Where Ravens FlyHIMINBJORG - In the Raven's ShadowHELHEIM - Av Norron AettNYDVIND - Eternal Winter DomainAGALLOCH - The MantleBATHORY - Blood Fire DeathBELENOS - Chemins de souffranceBELENOS - SpicilegeBILSKIRNIR - WotansvolkPANTHEON - Draugrs DaugDARKESTRAH - The Great Silk RoadHEGEMON - Contemptus Mundi

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

PAYSAGE D'HIVER - Paysage d'HiverTHE CALL - The CallODELEGGER - The Titan's TombBURZUM - Hvis Lyset Tar OssBELENOS - KornôgSENTIMEN BELTZA  - PagopeanFIRN - Edge of Another WorldNORDWIND - Nordwind / Walk to the WoodsPOTENTIAM - BálsýnKHORS - MysticismYE OLDE RELIC - The SeasonsDRUDKH - Eternal Turn of the Wheel

Autres chroniques